Info générale

Les préfets autorisés à durcir les mesures de confinement en cas de relâchement

07 avril 2020 à 06h57 Par Guillaume Pivert
Avec le retour du beau temps, les autorités craignent un relâchement du respect des mesures de confinement.
Crédit photo : Etienne Escuer - rédaction

Christophe Castaner a demandé lundi 6 avril aux préfets d'examiner au cas par cas, la « nécessité de durcir les mesures » en cas de relâchement dans le confinement.

Le ministre demande aux préfets de prendre « en lien avec les maires les mesures qui s’imposent, notamment de limitation de la pratique sportive individuelle pour assurer un respect strict du confinement » là où il y aurait des signes de laisser-aller et « où ces règles viendraient à être contournées ». Si Christophe Castaner salue « le civisme et la responsabilité des Français depuis trois semaines », le ministère de l’Intérieur craint un risque de relâchement avec le retour des beaux jours comme cela a pu être constaté ce week-end au point qu’autorités et personnels hospitaliers ont réaffirmé l’importance de rester confinés.

Tandis que la France entame ce 7 avril, sa quatrième semaine de confinement, le rythme des hospitalisations en service de réanimation ralentit (+94 entre lundi et dimanche). Au total, 8911 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie.

Avec AFP