Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Loiret : un couple attaqué par un chien

17 juillet 2017 à 10h00

La stupeur vendredi en fin d'après-midi près d'Orléans à Combleux. Le célèbre chocolatier Sébastien Papion et sa femme ont été agressés par un chien alors qu'il promenait leur chienne. L'animal et son maître ont pris la fuite. Un appel à témoins a été lancé sur les réseaux sociaux.

Sébastien Papion est reconnu par ses pairs dans l’agglomération orléanaise. Il y a deux ans, l’artisan originaire de Pithiviers s’était construit une cathédrale en chocolat. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais vendredi 14 juillet, sa paisible existence a été perturbée.

Une promenade pas de tout repos

Alors qu’il se balade avec sa femme et leur chienne à Combleux, un chien de type pitbull sans muselière fait son apparition. Il s’attaque à la chienne du couple et la mord jusqu’au sang. Son maître, qui tient dans sa main une barre de fer, n’arrive pas à le maîtriser. Pis, le molosse s’en prend ensuite à sa femme. Cette dernière s’en est tirée avec de graves blessures aux mains et une interruption temporaire de travail d’une dizaine de jours. Quant au maître du pitbull, il a pris la fuite avec son animal.

Une plainte déposée, un appel à témoins lancé

L’artisan-chocolatier a porté plainte à la gendarmerie de Chécy. Une enquête a été lancée par les forces de l’ordre qui sont toujours à la recherche du propriétaire du chien. Sur son profil Facebook, un appel à témoins a été lancé sur les réseaux sociaux. Il est accompagné d’images de l’agression où l’on peut apercevoir les blessures de la femme de Sébastien Papion et de leur chienne. Un descriptif du maître et des personnes qui l’accompagnaient, est également fourni. On apprend notamment que ce dernier mesure 1m70 et est de nature assez trapue.

Un maître en infraction

L’animal qui a agressé le couple est un chien de catégorie 1. Il fait partie des races de chiens qui peuvent être détenus sous certaines conditions. En effet, les molosses doivent être déclarés en mairie, avoir une assurance en responsabilité civile, être identifiés par puce ou tatouage et prétendre à la vaccination antirabique, suivre une évaluation comportementale, être vaccinés contre la rage et être stérilisés (chien en catégorie 1).

Du côté des maîtres, ils doivent posséder un permis de détention et bénéficier d’une attestation d’aptitude. Les contrevenants s’exposent à des amendes allant de 150 euros à 15 000 euros selon les infractions et jusqu’à 6 mois de prison pour la plus grave.