Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Lune de miel : un couple coincé aux Maldives dans un hôtel de luxe à cause du confinement

08 avril 2020 à 16h20 Par A.L.
Le couple puise dans ses économies.
Crédit photo : Pixabay

En pleine lune de miel, deux jeunes mariés originaires d'Afrique du Sud se sont retrouvés seuls dans un luxueux établissement aux Maldives à cause du confinement.

Olivia et Raul De Freitas, un couple de jeunes mariés originaires d'Afrique du Sud, sont allés passer leur lune de miel sur une île paradisiaque des Maldives, au Cinnamon Velifushi Maldives, un hôtel cinq étoiles où les chambres les moins chères coûtent 750 dollars la nuit. Selon la jeune femme, "une folie" qui ne devait durer que six jours mais qui s'est vite éternisée. En effet, l'enseignante de 27 ans et son époux, boucher, âgé de 28 ans, sont restés coincés dans leur hôtel faute de pouvoir rentrer chez eux à cause de la progation du coronavirus et du confinement mis en place par la suite, comme le raconte le New York Times.

La fermeture des aéroports

En effet, le 25 mars dernier, soit trois jours après leur arrivée, les tourtereaux ont été informés que tous les aéroports d'Afrique du Sud prenaient des mesures pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus et fermeraient dès le lendemain, à minuit. S'ils ont d'abord envisagé de faire le trajet d'une heure et demie en hors-bord vers l'île principale Malé et de tenter leur chance à l'aéroport, les Maldives avaient aussi confiné l'île principale et l'aéroport. Depuis, le couple n'a eu d'autres choix que de se confiner dans l'établissement luxueux, avec le personnel de l'hôtel, habitants de l'archipel. Tous les employés ont en effet l'interdiction de quitter leur poste tant qu'il y a des clients. Neuf serveurs sont à leurs soins au petit-déjeuner, par exemple. Puisqu'ils n'ont pas le droit de bouger, ils passent ainsi leurs journées à faire la grasse matinée, de la plongée, et se prélasser au bord de la piscine ou dans l'eau de l'océan Indien.

Pourtant, si ce confinement peut paraître paradisiaque, il se révèle chaque jour extrêmement coûteux pour le couple même si l'hôtel a accepté de leur faire un tarif réduit. Leurs économies pour s'acheter une maison sont malheureusement déjà très entamées. "Tout le monde rêve d'être coincé sur une île déserte, jusqu'à ce que ça vous arrive pour de bon", a déclaré Olivia de Freitas au New York Times. "C'est uniquement parce qu'on peut partir que ça a l'air génial", a-t-elle conclu.