Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Maine-et-Loire et Sarthe : où se baigner cet été ?

18 juillet 2017 à 13h25 Par Adeline Tavet

Ce mardi, la journée la plus chaude de la semaine, beaucoup sont en quête d’un peu de fraîcheur… Vibration vous indique où se baigner dans la Sarthe et dans le Maine-et-Loire.

Il fait jusqu’à 36 degrés dans la région ce mardi ! Vous êtes nombreux à rechercher un peu de fraîcheur. Il existe plusieurs points d’eau douce dans la Sarthe et dans le Maine-et-Loire pour se baigner. L’Agence Régionale de Santé répertorie et contrôle la qualité de l’eau des trente sites de ces départements.

    DR - ARS - Pays de la Loire 

12 plans d’eau dans la Sarthe

Sur les douze sites où l’on peut se baigner dans la Sarthe, dix sont d’excellente qualité – le lac de Sille le Guillaume, les plans d’eau de la Ferté Bernard, de la Gemerie à Arnage, du Houssay à Spay, de la Monnerie à La Flèche, de Chantenay Villedieu, du Burlon, la Grande plage à Tuffe, la plage du camping et la plage publique à Marcon. Le plan d’eau de Lavarre, lui est classé comme « bon », et celui de Mamers « suffisant ».

18 lieux de baignade dans le Maine-et-Loire.

Le département du Maine-et-Loire compte, lui, dix-huit sites de baignade, dont 15 où la qualité de l’eau y est excellente – les plans d’eau de Marigne, de Combrée, du petit Anjou au Louroux Beconnais, de Fontaine Guerin, de Montilliers, de Saint Paul du Bois, de Millocheau à Saumur, d’Oudon, les étangs de Saint-Blaise à Noyant La Gravoyere, de Saint Aubin à Pouance, de la Malague à Chaumont d’Anjou, le Lac du Main à Angers, le port d’Ingrandes, le Louet à Rochefort-sur-Loire,le parc de loisir de l’étang de Saint Saturnin-sur-Loire et Les Sablière à Ecouflant. . Le Port de Villevêque est classé « bon ». En revanche, le plan d’eau de la Barbotine au Fuilet et la Coulvée à Chemille-Melay sont répertorié comme « suffisant ».

Analyse de cyanobactéries

Ce classement est le résultat d’analyses régulières de l’ARS dans le cadre du contrôle sanitaire. L’agence recherche aussi le taux de cyanobactéries. Ce sont des microorganismes qui donnent à l’eau une couleur « vert-bleu » intense. Certaines espèces peuvent libérer des toxines dangereuses pour l’homme, qui provoquent des irritation et rougeurs de la peau, des yeux… Et si vous buvez la tasse, il y a des risques de maux de ventre, diarrhées, nausées, et vomissements. A la fin du loi de juin, le lac de Maine à Angers contenait un taux trop élevé de ces cyanobactéries et la baignade avait du être interdite pendant plusieurs jours.