Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Maine-et-Loire : l’entreprise Kolmi Hopen victime d’une escroquerie

17 avril 2020 à 16h09 Par Alicia Méchin
Deux Françaises, se faisant passer pour des commerciales de l’entreprise Kolmi Hopen à Saint-Barthélemy-d’Anjou (Maine-et-Loire), ont été arrêtées en Israël.
Crédit photo : Pixabay

Deux Françaises, se faisant passer pour des commerciales de l’entreprise Kolmi Hopen à Saint-Barthélemy-d’Anjou (Maine-et-Loire), ont été arrêtées en Israël. Elles auraient monté une vaste affaire d’escroquerie internationale.

À la suite d’une enquête menée par le Service régional de police judiciaire d’Angers, deux femmes ont été arrêtées en Israël. Comme le relate Ouest France, elles sont suspectées d’avoir, au nom de l’entreprise Kolmi Hopen, démarché commercialement des dirigeants de sociétés françaises et étrangères pour leur vendre des masques de type FFP2. Or, la société basée à Saint-Barthélemy-d’Anjou n’est pas à l’origine de ce démarchage.

Les deux Françaises avaient monté une escroquerie d’ampleur internationale de vente de masques et de gel hydro-alcoolique. La société angevine a donné l’alerte après avoir reçu plusieurs demandes de devis qui mentionnaient ce démarchage. La société Paul Boyé, basée en Haute-Garonne, a également été victime d’usurpation d’identité.

Une information judiciaire a donc été ouverte depuis le 15 avril 2020. Les deux femmes, âgées de 37 et 70 ans, et appartenant à la même famille, sont interrogées par la police israélienne.