Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Maître Gims révèle les vraies raisons de son changement de nom (Vidéo)

06 février 2019 à 10h25 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Maître Gims

Ne l’appelez plus « Maitre Gims » mais « Gims ». Le chanteur de 32 ans explique enfin les vraies raisons de son désir de changer de nom de scène. Et vous allez être surpris…

Il y a quelques jours, Maître Gims a surpris tout le monde en annonçant vouloir changer son nom d’artiste. « Je ne veux plus qu’on m’appelle ‘’Maître Gims’’. Gims, ça suffit largement… Merci », pouvait-on lire sur son compte Instagram, sans plus de détails concernant cette décision soudaine et radicale. Mais aujourd’hui, le chanteur de 32 ans sort de son silence. Invité sur le plateau de l’émission C à Vous sur France 5 avec son petit frère (pas Dadju, mais Darcy cette fois-ci), il révèle les vraies raisons de ce changement de nom. 

« UN TRUC DIVIN BIZARRE »

« Franchement, ça faisait un petit moment que ça me trottait et que je voulais le retirer parce que ça commençait un peu à me ‘’saouler’’ des gens. À la base, je me suis appelé comme ça par rapport aux mangas, c’était un délire de gamin », commence-t-il par expliquer à Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs (voir vidéo ci-dessous). Il poursuit ensuite en déclarant : « Mais il y a des gens dans certains pays qui le prennent vraiment au sérieux. T’es au resto, ils t’appellent ‘’Maître’’, ils te ramènent un truc, ils disent ‘’Maître’’. Moi, ça commençait à me déranger, vraiment. Je n’étais pas bien avec ça, c’était trop premier degré. On se rapprochait d’un truc divin bizarre. C’est pour ça que je ne veux plus... ». 

« GIMS, C’EST TRÈS BIEN ! ». 

Des anecdotes qui font beaucoup rire autour de la table. Alors, l’interprète de La Même conclut : « Gims, c’est très bien ! ». Pour ce qui est de changer de look et retirer ses grosses lunettes noires, cela n’arrivera pas de sitôt. Et pour cause, d’après Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna, il s’agit plus d’une protection que d’un effet de style. « Quand je les enlève, on ne me reconnaît pas (…). Je suis timide. Avec ça, je n’ai pas peur du regard des gens. Mais en vérité, ils ne veulent pas que je les enlève, car cela casserait quelque chose », a-t-il confié au journal Le Parisien l’année dernière.