Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

Maternité du Mans : l’aide des CHU d’Angers, Nantes et Tours sollicitée

10 janvier 2020 à 12h45 Par Alicia Méchin
Le maire du Mans et l’hôpital ont décidé de solliciter l’aide des CHU d’Angers, Nantes et Tours pour faire venir des praticiens.
Crédit photo : Pixabay

Alors que des menaces pèsent sur le pôle femme-mère-enfant du CH du Mans, le maire et l’hôpital ont décidé de solliciter l’aide des CHU d’Angers, Nantes et Tours pour faire venir des praticiens.

C’est le début d’un long combat pour tenter de trouver des solutions temporaires, voire pérennes. Pour rappel, le 1erjanvier dernier, le service de réanimation pédiatrique a dû fermer, faute de praticien. Dans un communiqué de presse, le maire du Mans, Stéphane Le Foll, annonçait alors le 7 janvier dernier la mobilisation de tous les acteurs pour mener un recrutement de praticiens. Car si le service de réanimation pédiatrique est le premier à en pâtir, c’est bien tout le pôle femme-mère-enfant qui se retrouve aujourd’hui menacé.

Priorité donc au recrutement. Comme l’annonce Le Courrier de l’Ouest ce vendredi, un appel a été lancé au CHU environnants, mais également aux facultés, pour trouver du personnel. Selon le quotidien, un courrier a été envoyé aux maires de Nantes, Angers et Tours pour leur demander de l’aide. Des premiers contacts ont eu lieu entre les équipes médicales de ces villes et du Mans, mais sans succès.