Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Miss France 2021 : disqualifiée après avoir posé contre le cancer du sein

24 août 2020 à 15h10 Par Iris Mazzacurati
Crédit photo : Capture écran Instagram Anaëlle Guimbi / Les Amazones

Anaëlle Guimbi, candidate à l’élection de Miss Guadeloupe s’est vu refuser le droit de concourir. Elle avait posé dénudé pour des photos pour une campagne de lutte contre le cancer du sein.

Une disqualification qui émeut les réseaux sociaux. Anaëlle Guimbi a publié vendredi 21 août, la nouvelle sur son compte Instagram : « Cette magnifique aventure qu’est Miss Guadeloupe s’arrête ici pour moi. En effet, les photos que vous voyez s’avèrent être contraire aux valeurs de Miss France. »

En cause, des photos réalisées pour l’association Les Amazones, où la jeune guadeloupéenne pose nue, le corps peint et recouvert de fleurs, mettant ainsi sa notoriété au service d’une campagne contre le cancer du sein.

Voir cette publication sur Instagram

Hello tout le monde ! Malheureusement cette magnifique aventure qu’est Miss Guadeloupe s’arrête ici pour moi. En effet, les photos que vous voyez s’avèrent être contraire aux valeurs de Miss France. Les règles sont ce qu’elles sont, je m’incline mais je continuerai toujours à défendre les valeurs qui me sont chères comme ce combat contre le cancer du sein. Je ne vous remercierai jamais assez pour tout le soutien et l’amour que vous m’avez apporté ces derniers jours. J’aurais vécu cette aventure pleinement, mon seul regret sera de ne pas avoir pu participer au show et par la même occasion vous montrer à tous que vous aviez raison de me soutenir. Je souhaite bonne chance à toutes mes copines d’aventure, on forme une super belle équipe et je suis heureuse d’avoir pu faire d’aussi belles rencontres. ❤️✨ Merci pour tout les filles ! Je reste persuadée que la meilleure représentera avec succès notre belle Guadeloupe ! Merci au comité @missguadeloupeofficiel , cette aventure humaine m’aura beaucoup apporté sur tous les plans ! Make up by @mistermakeupartist ❤️

Une publication partagée par Anaëlle Guimbi (@anaelleguimbi_off) le

Malheureusement, pour Miss France, c’est une faute. Le règlement est extrêmement strict sur le sujet : interdiction de faire des photos nue sous peine de disqualification. Dont acte. 

A la tête du comité Miss France, Sylvie Tellier a justifié cette éviction par l’application du « règlement pour éviter toute procédure à l’encontre de l’association de Guadeloupe », même si pour elle, "il est évident que ces photos n’ont rien d’obscène ou d’érotique" a-t-elle déclaré au micro de BFMTV.

Anaëlle Guimbi, a elle-même tenté de calmer la polémique en twittant, quelques heures après sa publication Instagram  : "Ça ne sert à rien de boycotter l’élection, les autres filles méritent, on a toutes travaillé très dur. En sachant que je participais à une élection, j’aurais dû anticiper en amont. Je ne l’ai pas fait. Le comité n’est pas fautif, je suis - la seule responsable de mes actes. Le body painting, c’est considéré comme du nu. C’est les règles, je n’y avais pas prêté attention, j’espère juste que les prochaines candidates pourront se servir de mon “erreur” pour ne pas la reproduire. »

De son côté, La Ligue contre le cancer parle d’une « décision inacceptable », tandis que Les Amazones, l’association pour laquelle elle a posé s'est dit "déçue et surprise". Elle demande puisse malgré tout concourir.