Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nièvre : pas de retour à 90km/h, Alain Lassus dénonce l’hypocrisie du gouvernement

18 février 2020 à 07h20 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. La Nièvre ne reviendra pas aux 90km/h.
Crédit photo : Flickr - © Nicolas DUPREY/ CD 78

Le département de la Nièvre souhaitait revenir à 90km/h sur ses routes. Un retour jugé impossible pour son président Alain Lassus.

« C’est le bal des faux-culs ! » : le président du conseil départemental de la Nièvre pousse un coup de gueule. Alain Lassus a annoncé qu’il n’y aurait pas de retour aux 90km/h sur les routes, alors qu’il y était pourtant favorable. Problème, si le gouvernement a laissé le choix d’un retour ou non aux départements, il a tout de même fixé des conditions, en demandant d’effectuer des travaux pour sécuriser les routes. Pour Alain Lassus, c’est tout simplement impossible à réaliser. « C’est une totale hypocrisie », explique-t-il. « J’ai demandé à nos services une estimation des travaux à réaliser, on est aux alentours de 300 millions d’euros. Quand j’ai vu les conditions, je me suis dit que quelque part, c’était un piège. »

 

Écouter le podcast

 

Dans la Nièvre, difficile de se déplacer autrement qu'en voiture

Séparateurs centraux, bas-côtés larges d’1m50, pas de tracteurs sur les routes… Alain Lassus détaille la longue liste des travaux demandés. Il regrette toutes ces conditions, d’autant plus que la Nièvre est un département très rural, où il est difficile de se déplacer sans voiture. « Il n’y a pas de métropole dans la Nièvre », confie-t-il. « Tout le monde se déplace en voiture. Même quand on habite à 5km du centre-ville, il faut prendre la voiture pour emmener les enfants à l’école, pour faire les courses, aller au travail… »

 

Écouter le podcast

 

Le président du conseil départemental aurait pu passer outre les conditions fixées par le gouvernement. Il aurait toutefois été pénalement responsable en cas d’accident sur les routes.