Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nièvre : restrictions d’eau renforcées

27 juillet 2017 à 11h52 Par Adeline Tavet

Face à une diminution du débit de nombreux cours d’eau dans la Nièvre, la préfecture étend les mesures de restrictions d’eau. Elles concernent désormais 116 communes.

La préfecture de la Nièvre demandent à de plus en plus de communes d’économiser l’eau. Les mesures de restrictions d’eau, qui touchaient déjà une partie du département, concernent maintenant 116 communes, selon un arrêté signé le 24 juillet.

5 secteurs placés en vigilance

Les niveaux des cours d’eau et des nappes phréatiques restent bas dans la Nièvre. Le temps pluvieux de ces derniers jours et les quelques averses orageuses depuis le mois de juin n’ont pas suffit. Il existe quatre niveaux d’alerte. Le premier, le niveau « vigilance » sert de référence pour mettre en place des campagnes de communication pour sensibiliser la population. Il est déclenché lorsque que la tendance hydraulique montre un risque à court ou à moyen terme. Dans le département, les bassins de l’Alène-Cressonne, de l’Acolin-Colâtre, du Chalaux-Cure, de l’Ixeure-Canne et de l’Yonne amont sont placés en vigilance.

5 secteurs en alerte et alerte renforcée

Vient ensuite le niveau « alerte » qui est déclenché lorsque le débit des cours d’eau est tellement bas que la vie aquatique ne fonctionne plus correctement. Les bassins de la Nièvre, du Beuvron et de l’Yonne aval sont passés au seuil d’alerte. Puis, lorsque l’on passe en « alerte renforcée », les prélèvements en eau sont limités progressivement pour les particuliers et les agriculteurs et certains usages interdits (laver sa voiture ou remplir sa piscine). Les bassins de la Vrille et du Sauray ont atteint ce seuil d’alerte renforcée. Le niveau « crise », le niveau maximal, lorsque le débit présente un risque de pénurie d’eau potable, n’est pas en vigueur dans la Nièvre en ce moment.

Comment économiser l’eau ?

Les fuites peuvent représenter 20% de la consommation d’un foyer. Par exemple, une chasse d’eau défectueuse, c’est 1000 litres d’eau perdus par jour. La chasse d’eau équivaut, par ailleurs, à 20% de la consommation d’eau des ménages. Pour réduire le volume d’eau utilisé, vous pouvez installer un système à doucle débit (3 à 6 litres d’eau au lieu de 10). Côté plomberie, installer un mitigeur thermostatique peut vous faire économiser 15% de l’eau d’une douche. Privilégiez la douche plutôt que le bain (50 litres au lieu de 150 litres), et coupez l’eau pendant que vous vous laver et vous diviserez par trois votre consommation. Enfin côté jardin, il vaut mieux arroser vos plantes et potagers le soir quand l’évaporation est la moins forte. Utiliser un paillage au pied des plants permet de garder l’humidité plus longtemps et d’espacer les arrosages.