Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
L'Equipe du Matin Vibration

Noël : pour passer une bonne soirée, n'évoquez pas ces sujets !

24 décembre 2018 à 04h55 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

Noël... la magie, les cadeaux, les repas gourmands et les disputes de famille ! Cette année, nous avons une astuce pour être sûrs de passer de bonnes fêtes de fin d'année en famille. Explications.

Il est bien rare de passer des fêtes de fin d'année sans une seule embrouille... Entre la fatigue, l'organisation, Tonton Gérard qui a un peu trop forcé sur le champagne et les enfants surexcités, des disputes peuvent éclater au sein des familles, et c'est bien normal ! Une étude vient d'être réalisée sur 2000 personnes et elle révèle les sujets de disputes les plus courants à Noël.

Et en tête du classement : c'est le programme TV du soir du réveillon qui cause le plus de tensions familiales. Suivi du menu du repas de Noël et de l'état d'ébriété un peu trop prononcé des invités. Mais ce ne sont pas les seules choses qui créent des disputes en famille pour les fêtes de fin d'année. "Les gens qui sont trop souvent sur leur téléphone", "décider qui fera la vaisselle" et "le bazar après l'ouverture des cadeaux" complètent le classement des causes de tensions les plus fréquentes.

Qui a pensé aux piles ?

Autres éléments appris grâce à cette étude, les parents mettent en moyenne 41 minutes à faire marcher un nouveau jouet. La famille moyenne ouvre 30 cadeaux le matin du 25 décembre, et mange ses premiers chocolats juste avant le repas, à 11h53 précisément. On est également nombreux à jouer à des jeux de société pendant les fêtes, avec en tête le Monopoly, suivi du Trivial Pursuit et du Scrabble

Enfin, 52% des familles oublient d'acheter des piles pour faire marcher les jouets déposés par le Père Noël. Et un Français sur 10 préfère faire croire aux enfants que le jouet est cassé plutôt que de sortir exprès pour acheter des piles... Allez, un petit effort cette année, vous êtes prévenus !