Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
L'Equipe du Matin Vibration

Notre morphologie change à cause... de notre smartphone !

03 septembre 2018 à 07h40 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

Les humains évoluent pour s'adapter physiquement à leur environnement mais pas seulement ! Notre smartphone serait à l'origine de certains changements dans notre morphologie. Explications.

L'être humain marchera-t-il avec le corps penché en avant dans des centaines d'années ? C'est possible selon les scientifiques. Plusieurs études révèlent que notre morphologie évolue en fonction de notre environnement, mais aussi en fonction des objets que nous portons au quotidien comme... notre smartphone ! Outre les problèmes de vue, de concentration et de dépendance qu'ils engendrent, nos téléphones ont également des conséquences physiques. 

Il faut dire que nous déverrouillons notre téléphone 50 fois par jour en moyenne, et l'utilisons plus de 260 minutes quotidiennement. Et, une nouvelle fois, notre corps s'adapte ! 5% de la population a un pouce plus gros que l'autre. Il s'agirait d'une déformation dûe à l'utilisation des smartphones puisque l'un des pouces travaille en général plus que l'autre. Un adolescent sur 10 souffrirait de cette déformation rapide. 

Des doigts déformés et une colonne vertébrale tordue...

Autre changement physique vraisemblablement dûe à l'utilisation excessive de nos téléphones portables : l'auriculaire sur lequel le smartphone repose quand on le tient dans la main, aurait une courbe de plus en plus prononcée. Finie donc la bosse de l'écriture, place à la courbe du téléphone !

L'abus du smartphone nuirait aussi à notre colonne vertébrale. Nous avons de plus en plus tendance à marcher en regardant notre téléphone, avec la tête baissée. Notre tête pesant près de 5 kilos en moyenne, cette nouvelle manie reviendrait à supporter une pression permanente de 27 kilos sur notre cou. L'utilisation prolongée du smartphone peut donc engendrer des problèmes de dos à court terme, et une déformation de la colonne vertébrale sur le long terme. Sympa !