Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nouvelle mobilisation des agriculteurs cette semaine

21 octobre 2019 à 14h10 Par Alicia Méchin
Les agriculteurs ont décidé de se mobiliser cette semaine partout en France, et notamment en Centre-Val de Loire.
Crédit photo : Jeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire

Les agriculteurs ont décidé de se mobiliser cette semaine partout en France, et notamment en Pays de la Loire et en Centre-Val de Loire.

Après une journée de mobilisation nationale le 8 octobre dernier, les agriculteurs ont décidé de remettre le couvert cette semaine, pour exprimer leur ras-le-bol. À l’appel des Jeunes Agriculteurs et de la FNSEA, ils dénoncent en effet les accords de libre-échange comme le CETA ou le Mercosur, mais aussi l’ « agri-bashing » dont ils s’estiment victimes. Ainsi, plusieurs rendez-vous sont programmés cette semaine, et ce dès ce lundi soir.

Un rassemblement est en effet programmé dans la Sarthe, place des Jacobins au Mans ce lundi soir, à 20h30. Les agriculteurs, à bord de leur tracteur, doivent ensuite converger vers la préfecture. Des perturbations sont donc à prévoir dans ce secteur, si vous êtes en voiture. À Angers, un rassemblement est également programmé ce mardi 22 octobre à 10h30 devant la préfecture.

En Centre-Val de Loire, une manifestation est prévue ce mardi à 9h place de l’Europe à Bourges. Mais les agriculteurs ont également décidé de se mobiliser autrement. 1000 panneaux, affiches, bâches et banderolesvont en effet être installés ce mardi aux abords des routes de la région, portant comme inscription « Votre alimentation commence ici ». « Nous voulons faire comprendre aux concitoyens qu’on est là pour les nourrir, et avec bienveillance, nous explique Cécile Grivot des Jeunes Agriculteurs du Centre-Val de LoireNous, on fait notre travail avec passion. S’ils veulent venir nous voir, voir nos exploitations, pour en parler, ce sera avec plaisir ».

Renouer le dialogue avec les consommateurs, tel est l’enjeu aujourd’hui des agriculteurs français, qui ont le sentiment que leur profession est de plus en plus dénigrée. À travers cette mobilisation, ils pointent également du doigt les intrusions de militants antispécistes dans les élevages, ou encore les arrêtés anti-pesticides.