Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Nucléaire : l’eau contaminée de la centrale de Fukushima rejetée à la mer

16 octobre 2020 à 16h30 Par Iris Mazzacurati
Cette photo, prise le 3 février, montre le bâtiment du réacteur de l'unité trois et les réservoirs de stockage d'eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.
Crédit photo : Kazuhiro NOGI / AFP

Cela représente près d’un million de m3 d’eau contaminée. Les cuves de stockages arrivent à saturation. Le gouvernement japonais a donc choisi de les déverser prochainement dans la mer, selon "Le Parisien".

11 mars 2011. La centrale nucléaire de Fukushima, en première ligne en bord de mer, est submergée par le tsunami dévastateur qui ravagera la côte Est du Japon. Le système chargé de refroidir le cœur de la centrale cesse alors de fonctionner, les réacteurs entrent en fusion. De l’eau est alors injectée pour faire baisser leur température.

Ce sont ces eaux, ainsi que celle des nappes souterraines et de pluies, qui ont été recueillies et stockées dans un millier de citernes, à hauteur d’un million de mètres cube. Or, ces cuves de stockage atteignent leur limite de capacité.

Plutôt que de laisser l'eau s'évaporer ou d'enfouir les citernes, les autorités préfèrent – comme précédemment au Japon et d’autres pays dans le monde – rejeter l'eau contaminée dans la mer en ayant pris soin de la filtrer plusieurs fois auparavant pour la débarrasser de la grande majorité de ses substances radioactives. Seule reste, le tritium, un isotope radioactif, dont la courte durée de vie (10 ans tout de même) lui procure une faible radiotoxicité, selon les spécialistes.

Si le projet est validé par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), c’est une véritable catastrophe pour les pêcheurs et agriculteurs locaux. L’image de leurs produits ayant déjà terriblement pâti de ces événements, à l’image de la Corée du Sud qui refuse toujours toute importation de produits de la mer de Fukushima.