Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Orléans, Tours, Châteauroux… les surveillants pénitentiaires maintiennent la pression

11 mars 2019 à 16h27 Par Alicia Mechin
image d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Les surveillants du centre pénitentiaire du Craquelin à Châteauroux, de la maison d’arrêt de Tours ou encore d’Orléans-Saran, se sont mobilisés ce lundi, pour un quatrième jour de grève.

Les surveillants pénitentiaires maintiennent la pression. A Châteauroux, ils ont bloqué les accès à la prison ce lundi 11 mars. La police est intervenue dans la matinée, pour laisser passer un convoi de transport d'un détenu. Mais les visiteurs n’ont pas pu entrer dans la maison d’arrêt. Pour rappel, ils se mobilisent suite à l'agression de leurs collègues à Condé-sur-Sarthe, le 5 mars dernier, et réclament plus de sécurité et d’effectifs.

Même situation ce lundi à la prison de Tours, et d’Orléans-Saran, où un blocage a eu lieu. Ces surveillants pénitentiaires réclament également plus de moyens. Le directeur de l’administration pénitentiaire d’Orléans devait rencontrer hier les organisations syndicales. Ce jeudi, elles iront à la rencontre de la ministre de la justice, Nicole Belloubet.