Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Parlons-nous mieux anglais après quelques verres ?

25 octobre 2017 à 11h25 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

Des chercheurs britanniques et néerlandais ont réalisé une étude sur le sujet. Résultat : nous parlons mieux les langues étrangères quand on est alcoolisés. Explications.

Attention, il ne s’agit évidemment pas d’être complètement saoul ! Dans ce cas-là, vous ne parlerez pas mieux ni en anglais, ni en allemand, ni même en espagnol, votre langue maternelle aura même parfois du mal à sortir en bonne et due forme. L’étude réalisée par des scientifiques britanniques et néerlandais révèle que notre prononciation est simplement meilleure lorsqu’on est faiblement alcoolisés que quand on est totalement sobre.

Une pinte de bière pour devenir bilingue

Elle a été réalisée sur une cinquantaine d’étudiants germanophones de l’Université de Maastricht, aux Pays-Bas. La moitié avait bu une petite quantité d’alcool, variable selon leurs poids, l’autre moitié n’avait ingurgité qu’un verre d’eau. Après cela, ils devaient tous passer un entretien de deux minutes avec un Néerlandais. Le résultat est sans appel : les personnes qui avaient avalé l’équivalent d’une pinte de bière ont obtenu de meilleures notes en prononciation que celles qui n’avaient pas bu d’alcool. 

Effet psychologique ou réellement physique ?

Il ne s’agit visiblement pas d’une question de confiance en soi, qui serait augmentée grâce à l’alcool. Selon les évaluations, les étudiants alcoolisés avaient simplement une prononciation plus fluide que ceux du groupe au verre d’eau. Et ce n’est bien que la prononciation qui change ! L’alcool ne résout en revanche pas les fautes de grammaire, et n’augmente pas le vocabulaire. Selon les chercheurs, l’alcool aurait donc simplement réduit l’anxiété du langage des sujets.

Une étude à prendre avec des pincettes, puisque les étudiants interrogés savaient évidemment qu’ils consommaient de l’alcool ou qu’ils buvaient simplement un verre d’eau, ce qui a pu influencer leur élocution de manière psychologique. Les scientifiques ont assuré qu’ils ajouteraient un placebo à l’alcool lors de leurs prochaines recherches sur le sujet.

Pour rappel, que ce soit pour améliorer votre élocution ou non, l’alcool est évidemment à consommer avec modération.