Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Peintre à 101 ans, elle devient enfin célèbre

02 février 2017 à 09h59 Par Rédaction

Carmen Herrera est une peintre cubaine installée à New York depuis 70 ans âgée d'aujourd'hui 101 et qui connaît un succès plus que tardif!

Peintre depuis l'enfance, elle poursuivra ses études à Paris avant de retourner dans son pays, Cuba, pour devenir architecte. C'est à ce moment là qu'elle tombe amoureuse d'un professeur d'anglais, un New-Yorkais en visite à Cuba, Jesse Loewenthal.

Elle va donc s'installer à New-York et restera aux côtés de son mari qui décèdera après 61 ans de mariage. Celui-ci avait encouragé son épouse à peindre chaque jour même si personne ne veut exposer ses œuvres abstraites et épurées. 

Carmen raconte: «Personne ne faisait attention à moi» «Une galeriste, Rose Fried, m'a dit un jour: "Ce que tu peins m'enchante, mais je ne peux pas te donner ta chance car tu es une femme".».

Mais, finalement, c'est 2004 (à l'âge de 89 ans) que la vieille dame vendra son premier tableau et va connaître un succès croissant jusqu'à aujourd'hui. Ses œuvres sont désormais exposées au MoMA à New York ou à la Tate Modern à Londres et elles se négocient aujourd'hui des centaines de milliers de dollars même si on est loin des records!

Très diminuée aujourd'hui et ne pouvant presque plus sortir de chez elle, elle raconte philosophe: «Il en aura fallu du temps, grand Dieu, ils auront attendu longtemps». Mais sa longévité fait quand même rêver et là encore elle l'explique pleine de bon sens: «Rien d'extraordinaire. Faire ce qu'on aime, et le faire tous les jours. C'est ce que je fais. Je me lève, je petit-déjeune et je me mets à travailler».