Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Port du masque en primaire : le recours de parents du Maine-et-Loire rejeté

12 janvier 2021 à 08h29 Par Etienne Escuer
Le conseil d'Etat valide le port du masque à l'école primaire.
Crédit photo : Pixabay - photo d'illustration

Un collectif de parents du Maine-et-Loire avait saisi le Conseil d’Etat pour s’opposer à l’obligation de port du masque pour les élèves de primaire.

Le juge des référés du Conseil d’État a rejeté ce lundi 11 janvier un recours déposé le 21 décembre dernier par un collectif de parents de Maine-et-Loire. Celui-ci, baptisé Questions-Masques-Enfants 49, est opposé au port du masque à l'école primaire, pour les enfants de 6 à 10 ans. Selon l’autorité administrative, « dans le présent état de la connaissance scientifique et au vu de la circulation encore très intense du virus, l’obligation faite aux enfants de 6 à 10 ans de porter le masque à l’école ne porte pas d’atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales des enfants ».

183 parents s’inquiétaient des conséquences du port du masque chez l’enfant : maux de tête, buée sur les lunettes, difficultés d’apprentissage, etc. Le Conseil d’Etat rappelle que le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a estimé qu’il n'existait « pas de contre-indication médicale générale au port du masque chez l’enfant de plus de trois ans. Ni l’OMS, ni l’UNICEF, ni la Société française de pédiatrie ne font non plus état de tels risques. En outre, le variant détecté au Royaume-Uni augmente significativement tant la transmissibilité que la sensibilité à l’infection des enfants. » Pour l'avocat de Questions-Masques-Enfants 49, Maître Bertrand Salquain, cette décision illustre « le clivage opposant les citoyens à une administration aveugle et sourde à leur protestation. Le collectif réfléchit dans l’immédiat à une saisine de la Cour européenne des droits de l’homme pour dénoncer l'absence d’indépendance entre le pouvoir exécutif et les juges administratifs. »              

(Avec AFP)