Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Premières chaleurs et premières galères pour les usagers SNCF

20 juin 2017 à 09h08 Par Rédaction

L'arrivée de l'épisode caniculaire est souvent signe d'inquiétude pour les agents SNCF. En effet, la chaleur peut être à l'origine de perturbations sur de nombreuses lignes. Certains en ont déjà fait les frais.

Selon MétéoFrance, les fortes chaleurs vont encore se poursuivre jusqu’à jeudi inclus. Ce matin, 51 départements étaient toujours placés en vigilance orange canicule. C’était notamment le cas du Maine et Loire, de la Sarthe, de l’Indre-et-Loire, l’Indre, le Cher, le Loir-et-Cher, le Loiret, l’Eure-et-Loir, l’Essonne, l’Yonne, la Nièvre, la Saône et Loire ou encore l’Allier. Le thermomètre pourrait encore grimper jusqu’à 38°C aujourd’hui par endroit. Ce qui ne fait pas les affaires de la SNCF qui doit faire face à plusieurs problèmes.

Panne de locomotive, voyageurs sans climatisation

Lorsqu’un train tombe en panne, il faut savoir prendre son mal en patience. Mais comment faire lorsque la climatisation ne marche plus et que le soleil cogne fort ? C’est pourtant ce qui est arrivé hier en milieu de journée pour deux TGV immobilisés sur le réseau breton en raison d’un problème d’alimentation électrique. Ces derniers sont restés privés de climatisation pendant une à deux heures avant d’être finalement pris en charge par autocar.

La chaleur provoque un départ de feu

En début de semaine, le préfet de la Sarthe a annoncé le placement de son département en fort risque incendie. L’élu semble avoir eu le nez creux car hier, un incendie s'est déclaré à hauteur de Pincé, près d'une ligne SNCF.Résultat, trafic interrompu aux alentours de 16h mais qui a finalement pu reprendre dans la soirée.Entre temps, les pompiers sont intervenus et les usagers en gare d'Angers et du Mans ont pu prendre des autocars.

Une solution pour éviter les pannes

En Centre Val-de-Loire, la SNCF a pris des mesures en raison des fortes chaleurs. La compagnie de transports ferroviaires a indiqué qu’il existait un risque de distension des caténaires et un risque de déformation des rails. C’est pourquoi elle a décidé de réduire la vitesse des trains entre le Centre et l’Ile-de-France aux heures les plus chaudes de la journée (12 – 20h). Prévoyez en moyenne dix minutes supplémentaires sur chaque trajet. 

Durant cette période de canicule, pensez à prendre le bon réflexe pour éviter le coup de chaud.