Info générale

Prix du bœuf : les éleveurs en colère contre les industriels

20 avril 2020 à 12h08 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Les éleveurs appellent à retenir leurs animaux dans les exploitations.
Crédit photo : Pixabay

Trois organisations agricoles dénoncent la politique menée par les industriels et la grande distribution concernant le prix du bœuf.

Cela peut sembler paradoxal : alors que la consommation de viande est en hausse ces dernières semaines, le prix d’achat des bovins aux agriculteurs ne cesse de diminuer. Les éleveurs se sont vus proposer 3,71 euros le kilo à l'entrée à l'abattoir, d'après des chiffres communiqués par la Fédération nationale bovine (FNB). Or, pour égaler les coûts de production, le prix de la viande bovine devrait être au minimum à 4,89 euros le kilo, selon un indicateur mis en place par la filière à la suite de la loi Alimentation (Egalim) en 2018.

Les éleveurs appelés à ne pas vendre leurs animaux

Alors que le prix de la viande augmente dans les rayons des magasins, la FNB et deux syndicats traditionnellement opposés, les Jeunes Agriculteurs et la Confédération Paysanne ont appelé les éleveurs « à retenir, au maximum, leurs animaux en ferme ». Un moyen de pression face aux abatteurs et distributeurs, afin d’obtenir un prix de vente qui ne soit plus inférieur aux coûts de production des éleveurs. « C’est malheureusement la seule option qu’il nous reste aujourd'hui », regrette la FNB. Fin mars, elle avait d’ailleurs déjà demandé au ministre de l'Agriculture Didier Guillaume d'instaurer « pendant toute cette période d'état d'urgence sanitaire, un prix minimum payé aux éleveurs à hauteur des coûts de production ».

(Avec AFP)