Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Que dit vraiment la loi pour les vitres teintées ?

04 janvier 2017 à 17h21 Par Rédaction

Le 1er janvier est souvent l'occasion de nombreux changements au niveau des lois et la dernière concerne l'interdiction des vitres teintées.

Si vous circulez avec des vitres avant laissant passer moins de 70% de lumière, il pourra vous en coûter 135 euros d'amende et un retrait de trois point sur le permis de conduire. En France, deux millions de voitures environ sont concernées. Une mesure qui permettra aux forces de l'ordre de mieux contrôler les règles de sécurité, mais aussi d'identifier rapidement un conducteur. Le décret oblige donc à revenir à la vitre d'origine. Ceux qui souhaitent continuer à se protéger du soleil pourront lez faire avec des filtres anti-UV totalement transparents. Quant aux conducteurs soucieux de leur confidentialité, toutes les teintes restent permises sur la banquette arrière.

Problème, 30 % ou 70 % d'opacité, il est quasi impossible de faire la différence à l'œil nu. L'interdiction est inapplicable parce que l'arrêté donne un seuil précis. Or, les forces de l'ordre ne disposent d'aucun outil de mesure homologué. Automobilistes et professionnels de la pose de films filtrants ont d’ailleurs attaqué le texte mais le Conseil d'Etat leur a donné tort la semaine dernière et validé l'interdiction. Désormais, ils veulent poursuivre le combat devant les juges, au cas par cas.