Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Raffineries bloquées : « pas de pénurie à prévoir » affirme le ministre

11 juin 2018 à 11h33 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Pixabay

La FNSEA est passée à l’action. Comme prévu, elle bloque des raffineries et dépôts de carburant français à travers tout le pays pour protester contre une annonce bien précise du gouvernement : l’importation d’huile de palme pour créer du biocarburant.

Les agriculteurs sont en colère. Pendant trois jours, ils vont bloquer 14 raffineries et dépôts de carburants dans toute la France pour protester contre l’importation de produits agricoles qui ne respecteraient pas le cahier des charges auxquelles sont soumis les exploitants français. L’huile de palme est notamment dans le collimateur de la FNSEA. Cette ressource, moins chère que l’huile de colza française, pourrait être importée de Chine pour créer du biocarburant.

Actuellement, plusieurs sites sont bloqués comme le dépôt de Grigny en Essonne. Des agriculteurs de toute la France vont se relayer ses 72 prochaines heures, notamment ceux du Centre-Val de Loire pour bloquer l’accès à la raffinerie de Coignières dans les Yvelines.

Du côté du gouvernement, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a affirmé qu’ « il n’y aurait pas de pénurie d’essence ». Il a également jugé ces blocages en cours comme étant « illégaux » et a confirmé que le gouvernement ne reviendra pas sur sa décision à propos des accords passés avec Total. En effet, c’est l’Etat qui a autorisé le groupe pétrolier à importer de l’huile de palme pour faire tourner sa raffinerie située dans les Bouches-du-Rhône.