Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Sarthe : la fin du cauchemar pour René Regnault !

10 novembre 2017 à 11h31 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

René Regnault sera de retour sur le sol français ce samedi 11 novembre après deux ans passés en Thaïlande. Il a été innocenté par la justice sur place. Retour sur une longue affaire.

L’histoire commence à l’automne 2015. Alors qu’il était en vacances en Thaïlande, René Regnault est arrêté par la police de Phuket. Sa faute selon elle ? Il aurait tenté d’échanger des faux billets de 100 euros. Le retraité manceau est alors placé en détention plusieurs jours puis assigné à résidence sur le territoire thaï. Et impossible de repartir en France tant que son procès n’a pas lieu.

Innocenté deux fois de suite

Des mois plus tard, l’audience se tient enfin. En novembre 2016, René Regnault, qui clame son innocence depuis déjà un an, est jugé non coupable. Mais il n’a pas encore l’autorisation de quitter la Thaïlande, il doit attendre de savoir si l’équivalent du procureur dans le système judiciaire local, fait appel de cette décision. Et c’est le cas ! En avril dernier, le Sarthois apprend qu’un nouveau procès devra se tenir dans cette affaire et qu’il n’a donc toujours pas le droit de rentrer au Mans. René Regnault continue de nier les faits qui lui sont reprochés. Il assure qu’il ne savait absolument pas que la monnaie qu’il avait en sa possession était fausse. Mais la justice thaïlandaise ne le croit toujours pas.

Direction le Mans ce samedi après-midi !

Le procès en appel du Manceau a finalement lieu le mois dernier. Une nouvelle fois, le retraité est innocenté. Difficile de réaliser pour René, il va enfin pouvoir rentrer chez lui et retrouver sa fille qu’il n’a donc pas vu depuis deux ans. C’est ce samedi 11 novembre qu’il doit prendre l’avion direction Paris. Et pas envie de patienter plus longtemps, René Regnault se rendra directement au Mans, pour retrouver ses amis et ses soutiens en début d'après-midi. Le Sarthois leur a d’ailleurs donné rendez-vous à 14 heures ce samedi, au sein du bar-restaurant « L’Avant-première », place des Jacobins, juste à côté du cinéma Pathé des Quinconces.