Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Sécurité et contrôles bientôt renforcés en gares du Mans et de Tours

05 avril 2017 à 14h25 Par Rédaction

Des portiques seront installés sur les quais des gares du Mans et de Tours l'an prochain. L'accès sera réservé aux voyageurs munis d'un titre de transport.

Ceux qui ont déjà pris le métro à Paris, sont déjà familiarisés avec l’appareil. La SNCF a lancé en début de semaine le premier accueil embarquement TGV à la gare de Paris-Montparnasse. Le dispositif va être implanté dans les grandes gares de la façade Atlantique, comme Nantes et Rennes avant d’être étendu à 14 autres grandes gares d’ici 2018. Les gares mancelle et tourangelle en font partie. Sachez d’ailleurs que le projet est mené par la société IER, filiale du groupe Bolloré, dans le cadre d’un marché d’environ 15 millions d’euros.

Ces portes d’embarquement, équipées de scanners, ont deux objectifs : lutter contre la fraude et les incivilités et faire gagner un temps précieux aux personnels de la compagnie de transports ferroviaires. Ces derniers vont pouvoir « passer plus de temps avec les clients et moins avec les fraudeurs » a résumé Delphine Couzi, directrice des opérations et du service aux clients de Voyages SNCF. Pour rappel, la fraude dans les TGV représente environ 100 millions d’euros par an.

UN SYSTEME SIMPLE QUI A SES FAILLES

Concernant l’utilisation de ce système, elle est très simple : il suffit de passer son billet devant le scanner pour avoir accès au train. Néanmoins, la Fnaut (Fédération nationale des associations d’usagers des transports) peste déjà contre le dispositif en soulignant deux failles :

- Celle de ne vérifier qu’en partie les billets puisque les bornes ne contrôlent que la validité du titre et non celle des cartes d’abonnement. Il faudra donc s’attendre à un second passage des contrôleurs à bord du train pour éradiquer totalement la fraude.

- Celle de rendre difficile l’accès à toute personne souhaitant accompagner jusqu’au train un enfant, une personne chargée de bagages ou bien une personne en situation de handicap qui va devoir demander une assistance au personnel présent.

En attendant l’arrivée des portiques début 2018 dans le souterrain menant aux quais B et C, les personnels navigants de la gare du Mans seront postés aux portes des différentes voitures pour contrôler les accès au train. Comme cela se fait déjà chez la concurrence comme la compagnie Thalys.