Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

SNCF : deux handicapés oubliés et mal orientés

14 août 2017 à 06h06 Par Benoit Hanrot

Le service d’assistance de la SNCF a réalisé deux ratés en moins d'une semaine. C’est ce qu’ont connu deux usagers en situation de handicap. Des cas qui ne sont pas isolés. Récit :

Tout le monde a déjà connu des mésaventures. Notamment lors des départs en vacances en train. C’est le cas de deux personnes en situation de handicap. La première est une femme de 28 ans en fauteuil roulant. Mardi dernier, elle a dû faire un détour de 1 000km en raison d’une négligence de la SNCF.

Les agents oublient de la descendre

Le service d’assistance, qui garantit un accompagnement en gare, l’a bien aidée à monter dans le train pour rentrer chez elle à Grenoble. Mais les agents ont oublié de la descendre du train à la correspondance en Avignon. Ces derniers l’attendaient dans le hall de la gare alors qu’ils étaient censés l’aider à quitter la rame. Résultat, direction la capitale pour la voyageuse qui n’en demandait vraiment pas tant. Une fois arrivée à Paris, elle a finalement pu repartir dans un autre train. Son trajet qui aurait dû durer 2h a finalement pris une journée entière. Elle réclame aujourd’hui réparation auprès de la compagnie de transports.

Les agents le mettent dans le mauvais train

L’autre erreur, tout aussi grossière, commise par le service assistance, c’est un Bordelais mal voyant qui en a fait les frais. Vendredi 4 août, il est monté dans un mauvais train en gare de Bordeaux pour finir à Paris-Montparnasse alors qu’il souhaitait rejoindre sa famille à Orthez. A journal « Sud Ouest », il confiera avoir été acheminé vers le mauvais train par des agents avant de comprendre au moment de l’annonce d’un contrôleur qu’il ne s’agissait pas du bon. Résultat, un trajet rallongé de près de 6h.

Il y a quelques années dans l’Yonne, ce genre de mésaventures est également arrivé à un autre non-voyant que du personnel de la société de transports avait retrouvé dans une voie de garage. Aucun membre du service d’assistance n’était venu le prendre en charge à son arrivée en gare Montparnasse. Une autre fois, il avait été oublié sur le banc d’une gare. À ce jour, il a porté plainte contre la SNCF et est soutenu par l’Association des Paralysés de France.