Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Touraine : les précisions de la préfète sur l’exploitation laitière de Courcoué

25 septembre 2019 à 14h35 Par Benoit Hanrot
Polémique autour de l'action de l'Etat concernant la demande d'expansion d'une exploitation de bovins
Crédit photo : Pexels

La préfète d’Indre-et-Loire a souhaité apporter des précisions concernant l’exploitation agricole du domaine de la Croix Morin situé dans le Richelais et l’action de l’Etat à propos du projet de ferme à 1 000 bovins.

Concernant la procédure en cours de demande de régularisation pour l’extension de l’élevage, la préfète indique qu’elle rendra sa décision au mois de décembre, et non avant le 25 octobre comme cela a pu être mentionné dans la presse locale. Cette décision traitera de la régularisation et n’a pas de lien avec celle qui sera rendue par l’inspection des installations classées (DDPP) qui sera chargée de vérifier la capacité de l’exploitant à répondre à toutes les obligations réglementaires qui garantissent la protection de l’environnement.

 

Concernant les contrôles de cette exploitation, la préfète déclare qu’elle a été autorisée en 1998 pour un effectif de 330 vaches laitières avant de pouvoir monter à 350 par arrêté modificatif en 2004. Lors d’un contrôle mené par la DDPP en 2017, des irrégularités ont été relevées et ont fait l’objet d’une mise en demeure préfectorale à l’origine de la procédure en cours.


Enfin concernant l’encadrement réglementaire de la méthanisation, cette installation est exploitée par une société différente de celle de l’élevage. Il ne s’agit dont pas d’une annexe de l’exploitation. Plusieurs conseils municipaux ont donné un avis favorable excepté celui de la Tour Saint Gelin qui a rendu un avis défavorable non motivé. D’autres n’ont pas communiqué leur vis à la préfecture.