Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Trump menace de « fermer » les réseaux sociaux suite au signalement de ses tweets

27 mai 2020 à 17h00 Par A.L.
Trump est remonté contre Twitter.
Crédit photo : Commons Wikimedia

Twitter a signalé deux messages de Donald Trump postés sur son compte personnel et qui affirmaient que le vote par la poste était nécessairement frauduleux. Très énervé, le président américain a ensuite menacé de "fermer" les réseaux sociaux.

"Les républicains ont le sentiment que les plateformes de réseaux sociaux censurent totalement les voix conservatrices. Nous allons les réglementer sévèrement, ou les fermer, pour empêcher qu’une telle chose se produise", a tweeté Donald Trump ce mercredi 27 mai, très remonté. La raison ? Twitter a ajouté la mention "vérifiez les faits" à deux de ses tweets qui affirmaient que le vote par correspondance était nécessairement "frauduleux". Vexé, le président américain a donc menacé de "réglementer" ou de "fermer" des plateformes de réseaux sociaux.

"Il n'y a PAS MOYEN (ZERO !) que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux", avait ainsi posté le président américain sur son compte Twitter. "Le gouverneur de la Californie est en train d'envoyer des bulletins de vote à des millions de personnes. Tous ceux qui vivent dans l'Etat, peu importe qui ils sont ni comment ils sont arrivés là, vont en recevoir. Ensuite des professionnels vont leur dire, à ces gens qui sont nombreux à n'avoir même jamais pensé à voter avant, comment et pour qui voter. Ce sera une élection truquée", avait-il continué. "Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance. Cette décision a été prise en accord avec l'approche que nous avons présentée plus tôt ce mois-ci", a déclaré un porte-parole de Twitter, interrogé par l'AFP, pour justifier les actes de la plateforme. 

Furax, Donald Trump a surenchérit, accusant le réseau social d'"interférer" dans l'élection présidentielle de 2020, et de bafouer la liberté d'expression. "Ils disent que ma déclaration sur le vote postal est incorrecte, en se basant sur des vérifications des faits par Fake News CNN et le Amazon Washington Post", a ainsi réagi le président. "Twitter étouffe la LIBERTE D'EXPRESSION", a-t-il ajouté. 

Quoiqu'il en soit, Trump n'a décidément pas fini de faire parler de lui...sur les réseaux sociaux !