Insolite

Une cagnotte créée pour les prostitué(e)s privé(e)s de leur gagne-pain

07 avril 2020 à 14h53 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Une association de santé communautaire de Toulouse vient de lancer une cagnotte pour les travailleuses et travailleurs du sexe qui sont privés de clients, et donc d'argent, à cause du confinement.

Depuis le 17 mars dernier, la France est quasiment à l'arrêt total. En effet, le gouvernement a imposé un confinement à la population pour enrayer la propagation de Covid-19 qui paralyse actuellement le monde entier. Si de nombreux citoyens peuvent continuer leur profession en télé-travail, ce n'est malheureusement pas le cas pour tout le monde. Par exemple, les travailleuses et travailleurs du sexe sont contraints d'arrêter leurs activités. L'association Grisélidis, basée à Toulouse, a donc décidé de leur venir en aide. "Pour beaucoup, le travail du sexe est leur seule rentrée d’argent et il n’est à la fois plus possible et dangereux pour la santé d’exercer en ce moment", expliquent les bénévoles de l’association au site Actu. "Les personnes qui essaient de continuer à travailler dans la rue pour pouvoir manger se font chasser et verbaliser par la police", continuent-ils.

Une cagnotte pour les prostitué(e)s

En effet, en plus de tenir une permanence chaque mardi depuis le confinement afin de les soutenir, les bénévoles toulousains de l’association Grisélédis dispose d’un fonds de roulement "d’environ 200 euros" par semaine pour les aider. Malheureusement, la crise du coronavirus fait que cette somme n'est plus suffisante. C'est donc pour cette raison que l'association a décidé de créer une cagnotte solidaire en ligne. "Elle ne permettra pas d’aider à payer les loyers en ce début du mois d’avril", précise néanmoins Grisélédis.

À l'heure actuelle, la cagnotte a déjà récolté plus de 6.600 euros.