Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Une mère remercie une vendeuse d'avoir changé la vie de sa fille.

09 mai 2017 à 17h49 Par Rédaction

Il y a des rencontres qui peuvent changer le cours de nos vies. C'est l'expérience qu'a faite une jeune adolescente canadienne.

Le plus difficile pour une mère est de voir que son enfant n’est pas heureux. En accompagnant sa fille de 15 ans dans un magasin Sephora à Windsor, en Ontario, cette maman espérait lui redonner confiance en elle. En effet, l’adolescente était constamment montrée du doigt par d’autres filles de son école, qui se moquaient de ses vêtements, sa peau, sa voix, ses cheveux et ses sourcils, selon la page Facebook Spotted, qui raconte ce témoignage. « Cela me brise le cœur de voir que ce harcèlement a convaincu ma jolie fille qu'elle avait un physique ingrat, et sa personnalité autrefois sociable et extravertie s'est envolée », a confié la maman.

En faisant leurs achats, la fille et sa mère ont alors rencontré une des vendeuses conseillère du magasin, Shayna Bojaniwski, qui a tout de suite cerné le mal être de la jeune fille. L’employée a rassuré l’adolescente en lui faisant la liste de ses qualités physiques, en lui expliquant ce qu'est la vraie beauté d'une personne, et que le maquillage n'a pour seule fonction que de sublimer la beauté naturelle. « Elle était tellement sincère, attentionnée et bienveillante. Les deux ont même ri ensemble, et j'ai vu ma fille retrouver sa joie de vivre et se lâcher pour la première fois depuis des mois ». « J'espère que tu liras ce message, et de ma part et de celle de ma fille (qui ne me supplie plus de lui épiler les sourcils), un grand merci d'être la belle personne que tu es ».

Shayna fut évidemment très émue par le message de cette maman. Mais aussi par les témoignages de sympathie de nombreux internautes qui ont réagi et partagé cette histoire. « Je suis sans voix face à tout l'amour et les gentils messages que je reçois... De la part de mes amis, de ma famille, mais aussi d'inconnus. Ça fait cliché de dire ça, mais j'ai simplement agi de la manière dont je voudrais qu'on le fasse avec moi si j'étais dans une situation similaire [...] À cette jeune fille : reviens me voir vite ! » a-t-elle répondu.