Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Une startup angevine installe ses vélos en libre-service le long du métro parisien

03 mars 2021 à 11h05 Par Iris Mazzacurati
La startup angevine rejoint les quelques offres qui ont pu survivre dans les rues parisiennes alors que beaucoup se sont retirées.
Crédit photo : ©Adopteapony

Pony, une startup angevine qui gère déjà des vélos ou des trottinettes à Bordeaux, Grenoble, Angers, Liège ou Oxford, a déposé 500 vélos à assistance électrique le long de deux lignes de métro parisien très fréquentées.

Après Bordeaux, Grenoble ou Angers, les Parisiens voient se développer l’offre de vélos en libre-service dans la capitale, grâce à une société basée à Angers, Pony.

"En disposant nos vélos le long d'axes clairement identifiés, nous renforçons la fiabilité du système pour nos utilisateurs", souligne Paul-Adrien Cormerais, fondateur de Pony dans un communiqué. "Le tout en réduisant nos coûts d'opération et en rendant le service bien plus accessible".

Un modèle économique participatif

Les fondateurs ont imaginé un modèle participatif où chaque vélo du parc - dont le coût est de 1 550 euros - est acheté par un habitant, qui récolte ensuite la moitié des revenus de chaque trajet effectué.

La startup angevine rejoint les quelques offres qui ont pu survivre dans les rues parisiennes alors que beaucoup se sont retirées.





(Avec AFP)