Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
L'Equipe du Matin Vibration

Votre enfant ignore vos appels ? On a une astuce pour vous !

21 janvier 2019 à 09h05 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay - image d'illustration

Votre enfant ne répond pas tout de suite à vos messages ? Pire, il ignore vos appels... Une nouvelle application vient de voir le jour, elle oblige votre adolescent à vous répondre instantanément quand vous l'appelez sur son smartphone. Explications.

Quoi de plus inquiétant pour les parents, que de ne pas avoir de nouvelles de leurs enfants ? Un père de famille a inventé une application qui bloque le téléphone de ses adolescents, tant qu'ils n'ont pas répondu à ses messages. C'est le comportement de son fils qui lui a inspiré cette ingénieuse idée qui risque bien de ne pas plaire à tous les collégiens et lycéens. 

Pas de réponse, pas d'internet...

Elle s'appelle ReplyASAP (Réponds dès que possible, en français) et fonctionne très simplement : lorsque vous envoyez un message urgent à votre enfant, son portable se bloque immédiatement et jusqu'à ce que le message soit consulté. L'expéditeur reçoit alors une notification dès que le message est lu. Seules conditions pour que tout fonctionne correctement : les portables de l'expéditeur et du destinataire des messages doivent avoir téléchargé l'application, et le numéro des parents doit être entré dans le téléphone de l'enfant comme étant prioritaire. 

Cette application a été lancée en 2017, elle a déjà été téléchargée plus de 75 000 fois. Attention, elle n'est disponible que sur Android pour le moment, mais elle est gratuite. Le créateur de ReplyASAP a d'ailleurs tenu à préciser une chose : attention, une fois l'application installée, l'enfant peut également obliger ses parents à répondre à ses messages en bloquant leur téléphone. Elle ne fonctionne d'ailleurs pas seulement entre parents et enfants, si vous êtes jaloux, voici une solution pour obliger votre partenaire à vous répondre. Excessif, vous dites ?