Covid-19 : Vibration modifie ses programmes avec plus d'infos et plus de musique -> en savoir plus

Replay

La Minute Eco : anticiper ses dépenses

Bonjour à tous ! Si la semaine dernière, il fallait s’adapter aux nouvelles conditions de vie et de travail, le cas échéant, en situation de confinement, la semaine qui débute aujourd’hui doit être consacrée à éviter, ou limiter les dégats, autant que faire se peux.  Désolé de vous le rappeler si vous aviez réussi à occulter cette réalité, mais c’est bien à la fin de la semaine, ou au plus tard, lundi prochain, que les comptes vont s’équilibrer, ou non. C’est maintenant qu’il faut metttre à plat, sur une feuille de papier, les revenus sur lesquels vous pouvez vraiment compter. Le conseil vaut aussi bien pour un particulier, que pour un indépendant, une profession libérale, un artisan ou un commerçant, ou un patron de PME.  Sortez les chiffres de votre tête, écrivez les.  Et ensuite ? et bien ensuite, listez les dépenses, toutes les dépenses, y compris les cotisations, abonnements et impots.  Si le président de la République a dit que loyers et factures d’electricité seraient suspendues pour les PME, en réalité, un particulier aussi peut demander un report, ou un paiement différé. Encore faut-il s’en occuper, et maintenant, pas dans une semaine.  Ne laissez pas des prélévements arriver sur votre compte au risque d’etre rejetés et de créer un incident bancaire, avec des frais à la clef. Anticipez. Envoyez des courriels, pas des courriers, pour différer, reporter toutes les échéances qui risquent de vous plomber à la fin du mois.  Et bien sûr, bien sûr, parlez avec votre banquier, plutot que d’aller dans le mur sans klaxonner. L’adage dit “on ne prete qu’aux riches”. Mais en fait, on ne prete aussi qu’aux gens prévoyants et responsables”.  Bon début de deuxieme semaine de confinement et à demain !

Bonjour à tous !

Si la semaine dernière, il fallait s’adapter aux nouvelles conditions de vie et de travail, le cas échéant, en situation de confinement, la semaine qui débute aujourd’hui doit être consacrée à éviter, ou limiter les dégats, autant que faire se peux. 

Désolé de vous le rappeler si vous aviez réussi à occulter cette réalité, mais c’est bien à la fin de la semaine, ou au plus tard, lundi prochain, que les comptes vont s’équilibrer, ou non.

C’est maintenant qu’il faut metttre à plat, sur une feuille de papier, les revenus sur lesquels vous pouvez vraiment compter. Le conseil vaut aussi bien pour un particulier, que pour un indépendant, une profession libérale, un artisan ou un commerçant, ou un patron de PME. 

Sortez les chiffres de votre tête, écrivez les. 

Et ensuite ? et bien ensuite, listez les dépenses, toutes les dépenses, y compris les cotisations, abonnements et impots. 

Si le président de la République a dit que loyers et factures d’electricité seraient suspendues pour les PME, en réalité, un particulier aussi peut demander un report, ou un paiement différé. Encore faut-il s’en occuper, et maintenant, pas dans une semaine. 

Ne laissez pas des prélévements arriver sur votre compte au risque d’etre rejetés et de créer un incident bancaire, avec des frais à la clef. Anticipez. Envoyez des courriels, pas des courriers, pour différer, reporter toutes les échéances qui risquent de vous plomber à la fin du mois. 

Et bien sûr, bien sûr, parlez avec votre banquier, plutot que d’aller dans le mur sans klaxonner. L’adage dit “on ne prete qu’aux riches”. Mais en fait, on ne prete aussi qu’aux gens prévoyants et responsables”. 

Bon début de deuxieme semaine de confinement et à demain !

23 mars 2020

La Minute éco : une application pour aider la famille à ne pas devenir dingue

Manifestement, nous sommes confinés pour un petit bout de temps. Il va falloir s’organiser pour que la vie en famille, avec travail à domicile pour les adultes, école à la maison pour les enfants, les tâches ménagères, et tout le reste, ne rende pas tout le monde dingue avant la fin du confinement.

Etant moi-même confronté au problème, je pense avoir trouvé une solution que j’ai commencé à tester hier, et qui donnait déjà des résultats au bout de quelques heures.

La solution est une application, appelée Familiz, disponible sur iPhone et sur Android. On crée d’abord sa petite ou sa grande famille dans l’application, en invitant chaque membre avec son numéro de mobile, ou une adresse mail.

On peut aussi ajouter des invités, si vous êtes confinés avec des proches, ou des amis.

Ensuite ? Il n’y a plus qu’à lister les tâches ménagères récurrentes. En réalité, l’application propose déjà un large choix, mais il faut parfois découper certaines tâches en sous-tâches. Par exemple, en plus de “débarrasser la table”, nous avons ajouté” passer l’éponge sur la table”. Sinon, il reste toujours des miettes, ou pire.

Et après ? Et bien c’est l’application qui va distribuer les tâches à accomplir. Bien sûr, certaines tâches peuvent être réservées aux parents. Mais en fait, c’est aussi l’occasion de montrer aux enfants que non, la machine à laver, ou le lave-vaisselle, ne sont pas magiques : il faut les alimenter et les vider, il faut sécher puis ranger le linge ou encore, ranger la vaisselle.

En prime, l’application permet de partager des listes de choses familiales à faire. Et bien entendu, elle rappelle à chaque membre de la famille, ce qui lui incombe, aujourd’hui. A la clef ? La reconnaissance des parents, et un tableau des scores, pour rendre ludique le partage des tâches.

Manifestement, nous sommes confinés pour un petit bout de temps. Il va falloir s’organiser pour que la vie en famille, avec travail à domicile pour les adultes, école à la maison pour les enfants, les tâches ménagères, et tout le reste, ne rende pas tout le monde dingue avant la fin du confinement. Etant moi-même confronté au problème, je pense avoir trouvé une solution que j’ai commencé à tester hier, et qui donnait déjà des résultats au bout de quelques heures. La solution est une application, appelée Familiz, disponible sur iPhone et sur Android. On crée d’abord sa petite ou sa grande famille dans l’application, en invitant chaque membre avec son numéro de mobile, ou une adresse mail. On peut aussi ajouter des invités, si vous êtes confinés avec des proches, ou des amis. Ensuite ? Il n’y a plus qu’à lister les tâches ménagères récurrentes. En réalité, l’application propose déjà un large choix, mais il faut parfois découper certaines tâches en sous-tâches. Par exemple, en plus de “débarrasser la table”, nous avons ajouté” passer l’éponge sur la table”. Sinon, il reste toujours des miettes, ou pire. Et après ? Et bien c’est l’application qui va distribuer les tâches à accomplir. Bien sûr, certaines tâches peuvent être réservées aux parents. Mais en fait, c’est aussi l’occasion de montrer aux enfants que non, la machine à laver, ou le lave-vaisselle, ne sont pas magiques : il faut les alimenter et les vider, il faut sécher puis ranger le linge ou encore, ranger la vaisselle. En prime, l’application permet de partager des listes de choses familiales à faire. Et bien entendu, elle rappelle à chaque membre de la famille, ce qui lui incombe, aujourd’hui. A la clef ? La reconnaissance des parents, et un tableau des scores, pour rendre ludique le partage des tâches.

20 mars 2020