Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

La Minute Eco : choisir son antivol pour vélo

30 décembre 2020 à 06h14

Bonjour à tous,

Tous les ans, 500 000 vélos, oui, vous avez bien entendu, 500 000 vélos sont dérobés à leur propriétaire. Moi qui pensais être à l’abri, en faisant le compte, ma femme et mes enfants s’en sont fait voler quatre, et des beaux encore. Ça commence à faire beaucoup, et bien sûr, à coûter cher.

Pourtant, le vol de vélo n’est pas inéluctable. 

Tout d’abord, j’ai appris à mes dépens qu’il y avait antivol et antivol. 

Oubliez une fois pour toute les cadenas souples. Le câble dont ils sont faits, en apparence robuste, se laisse couper comme du beurre par une vulgaire scie à métaux ou une pince monseigneur. Seuls les cadenas en U sont fiables, capables de résister entre deux et cinq minutes à un voleur. 

Ensuite, marquez ou faites marquer vos vélos. il vous en coûtera entre cinq et 10 euros chez un professionnel, et les chances de retrouver son vélo sont multipliées par trois. il faut savoir en effet que sur les 500 000 vols de vélos annuels, plus de 150 000 sont retrouvés, mais impossibles à restituer à leur propriétaire, faute de marquage mais aussi faute de plainte..

Bon à savoir : le marquage sera obligatoire pour les vélos neufs à partir du 1er janvier, et pour les vélos d’occasion vendus par un professionnel, à partir du mois de juillet. 

Enfin, si vous devez garer votre vélo dans la rue la nuit, avec un antivol évidemment retirez ce qui peut être volé facilement : la roue avant, grâce aux fixations rapides, et bien évidemment la selle. Cela rendra votre petite reine beaucoup moins attirante pour d’éventuels malandrins !

A demain !