Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute Eco : faire la différence entre dons familiaux, donation et dons d’usage

22 septembre 2020 à 06h45

J’ai reçu plusieurs messages d’auditeurs me demandant des précisions sur le fonctionnement des dons familiaux dont je vous ai parlé rapidement il y a quelques jours.

Les dons familiaux de sommes d’argent ne sont pas à confondre avec les donations dont le gouvernement a modifié provisoirement les règles cet été. Vous pourrez retrouver la Minute Eco consacrée à ce thème en podcast sur le site de votre radio préférée.

Dans le cas d’une donation, on transmet à un enfant une chose : cela peut-être une maison, mais aussi, par exemple, une voiture, des meubles ou encore des bijoux.

Dans le cas d’un don familial de somme d’argent, ce que l’on donne...  c’est de l’argent, évidemment. 

Peu de gens le savent, mais vous pouvez donner à un enfant, petit-enfant ou même, arrière-petit-enfant jusqu’à 31 865 euros, tous les 15 ans. A défaut de descendance, on peut aussi donner à ses neveux ou à ses nièces. 

Là encore, peu de gens le savent, mais le don de somme d’argent peut se cumuler avec la donation, là encore, pour échapper aux taxes.

Enfin, chose très importante : le don de somme d’argent et la donation ne doivent pas être confondus non plus avec le présent d’usage. Le présent d’usage, c’est un cadeau fait à l’occasion d’un évènement particulier : un mariage, une naissance, un anniversaire, bien sûr, mais aussi l’obtention d’un diplôme, ou même tout simplement, Noël. 

Le présent d’usage, lui aussi, n’est pas taxable, mais en plus, il n’est pas plafonné. Il doit juste être cohérent par rapport à vos revenus, ou à votre patrimoine.