Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

La Minute Eco : la mauvaise réception, une cause légitime d’abonnement mobile

05 novembre 2020 à 06h45

“Allo !?", "je t’entends mal !” “tu passes sous un tunnel ?” “je capte pas dans mon salon” ! Ces phrases, vous les connaissez par cœur, si vous ne les avez pas prononcées encore ce matin. Voilà plus de 20 ans que le téléphone mobile s’est démocratisé et a conquis toutes les poches et tous les sacs à main, avec la promesse maintes fois répétée d’un “réseau au son cristal”, d’une “couverture de toutes les zones blanches” et de “pouvoir téléphoner même à l’intérieur de son domicile”.

Et pourtant, dans la réalité, on est loin du compte.

Alors, sachez-le : les abonnés peuvent appeler leur opérateur mobile, et leur signaler un problème de réception à un endroit précis. C’est même, de droit, une cause légitime de rupture de l’abonnement, quand on a souscrit à un forfait sur 12 ou 24 mois.

Normalement, le conseiller clientèle doit remplir ce que l’on appelle une FIR une fiche d’incident réseau. Dans la réalité, bien souvent, il vous demandera la marque de votre téléphone, s’il n’est pas tombé récemment, bref, mettra en doute votre réclamation. N’hésitez pas à insister. A rappeler. A faire une réclamation par écrit, par chat ou par mail.

Si cela ne suffit pas, vous pouvez encore saisir l’Arcep, le gendarme des télécoms. Le site J’alerte l’Arcep permet de signaler un dysfonctionnement. C’est possible également pour des problèmes d’accès à Internet, et même, de distribution du courrier. Prochainement, il sera aussi possible de signaler directement sur une carte à quel endroit la réception mobile est mauvaise.