Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

La minute Eco : les augmentations insidieuses des forfaits mobiles à petit prix

12 octobre 2020 à 06h45

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de votre forfait de téléphone mobile, car en ce moment, les opérateurs font du ménage dans leurs portefeuilles d’abonnés.

Après s’être affrontés à coups de promotions canon, qui pouvaient atteindre 5 euros pour des forfaits 20 ou 30 Giga, Red de SFR et B&You de Bouygues augmentent insidieusement, pour ne pas dire sournoisement, leurs tarifs.

Depuis quelques jours, ce sont les abonnés au vieux forfait illimité 20 gigas pour 4,99 euros qui reçoivent un message les informant d’une évolution tarifaire.

Enfin, plus exactement, on leur présente la nouvelle sous un autre jour plus favorable du genre “chouette, votre enveloppe de data va doubler” ! Et de se voir annoncer que leur forfait passe de 20 à 40 gigas par mois. Mais ce n’est pas gratuit : ces 20 gigas en plus, dont ils n’ont probablement pas besoin, leurs sont facturés 3 euros supplémentaires.

Est-ce une bonne affaire ? Oui, bien sûr, à ce prix-là, leur forfait reste encore très compétitif. Si c’est celui d’un ado, qui va demain aller à la fac, ou habiter seul dans un studio sans accès Internet, il sera peut-être très content de pouvoir tirer sur son forfait sans se préoccuper d’avoir un accès Wi-Fi.

Est-ce légal ? Oui aussi. Même si commercialement, B&You et SFR avaient promis des tarifs garantis à vie en vendant des forfaits à 5 euros, le fait d’ajouter un service au forfait, et de le faire payer, est autorisé par la loi.

En résumé, surveillez bien le prix de vos forfaits à petits prix, pour ne pas être surpris au moment de recevoir la facture ou de voir le prélèvement sur votre compte bancaire.