Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La minute Eco : prime à la conversion

15 juillet 2020 à 06h45

Je reviens aujourd’hui sur le dossier de la prime à la conversion pour la mise au rebut d’un véhicule ancien considéré comme polluant. 

Dressez l’oreille, car vous allez voir dans un instant que vous pourriez peut-être bientôt rouler au volant d’une voiture récente, beaucoup moins gourmande en carburant et ce, sans débourser un centime.

Le pré-requis, c’est évidemment d’avoir une ancienne voiture à mettre à la casse : si elle est "essence", et âgée de 23 ans minimum, pas de souci. Si elle est "diesel" et âgée de 14 ans au moins, pas de souci non plus. Vous pouvez obtenir une prime à la conversion, d’un montant de 3000 euros.

Et c’est là que la voiture gratuite arrive. Suivez-moi bien : pour obtenir la prime, il faut acheter une voiture affublée d’une vignette Crit’Air 1, ou bien Crit’air 2, mais récente, vieille de quelques mois seulement. Impossible, évidemment, de trouver une voiture quasi-neuve à 3 000 euros.

En revanche, des voitures qui ont déjà quelques années, qui ont déjà un peu roulé, mais qui arborent fièrement une vignette Crit’Air 1, il y en a ! Ce sont les voitures équipées d’origine d’une motorisation mixte essence GPL.. C’est le cas de certaines Sandero chez Dacia, de certaines Clio chez Renault, ou encore des Chevrolet Aveo. D’autres marques ont construit et vendu ces voitures au début de la dernière décennie. 

Quel est leur prix ? Entre 2 500 et 4 000 euros, pour des voitures qui ont 70.000, 90.000, 110.000 km au compteur. Et quand elles sont vendues par un professionnel, il peut vous faire l’avance de la prime à la conversion. Et comme la carte grise d’une voiture roulant au GPL ne coûte pas un centime... à vous la voiture gratuite !