Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

Le Minute Eco : chassez les courants d’air, vous réduirez vos dépenses d’énergie

18 janvier 2021 à 06h14

Avec la remontée des températures annoncée pour cette semaine sur une large partie du pays, certains pourraient penser que l’hiver est en passe d’être terminé.

Qu’ils se détrompent ! On nous annonce un retour des températures négatives par endroits d’ici à la fin de la semaine, et des prévisions à plus long terme envisagent comme possible plusieurs semaines de grand froid, pendant le mois de février.

Tout ça pour vous dire que le problème du chauffage, qui plombe le budget des ménages se chauffant individuellement, mais aussi alourdit les charges dans bien des copropriétés n’est pas à mettre de côté.

Equipé depuis peu d’une nouvelle chaudière gaz, qui indique la consommation d’énergie en temps réel, mes cheveux se sont dressés sur ma tête quand j’ai vu que je dépensais plus de 30 euros certains jours, entre Noël et le jour de l’an.

Est-ce inéluctable ? Non. Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de la régulation du chauffage avec un thermostat intelligent. Si vous ne vous en êtes pas encore occupé, il est plus que temps, d’autant qu’une aide gouvernementale permet de le faire installer pour quelques dizaines d’euros.

Mais le vrai sujet, c’est l’isolation. Je vous parle une fois de plus de mon cas, une fois n’est pas coutume : J’ai halluciné en découvrant que certaines de mes fenêtres, anciennes, simple vitrage, fermaient terriblement mal, les huisseries étant voilées. Résultat : de magnifiques fentes laissaient entrer de l’air glacial dans la maison. Même chose pour les bas de porte : 1 cm sous la porte conduisant à la cave transformait un couloir en vallée des courants d’air.

Or, à chaque fois, il a suffi de quelques euros pour résoudre le problème : un peu de joint-mousse dans le cadre des fenêtres ; un boudin de bas de porte pour arrêter le blizzard.

Vous aussi, chassez les courants d’air et les fuites de chaleur, et vous le ressentirez aussitôt sur vos dépenses d’énergie.