Musique

Au Tour Vibration, Boulevard des Airs rappelle qu’on peut venir de province et réussir !

22 septembre 2018 à 17h30 Par Osain Vichi
Crédit photo : Vibration

Peu avant les répétitions, on a rencontré le groupe originaire de Tarbes pour revenir sur son parcours, son album “Bruxelles” et sa tournée des Zéniths en France.

Les bonnes rencontres aux bons moments

“À l’époque on disait qu’il fallait monter à Paris pour réussir mais aujourd’hui ce n’est plus nécessaire. On en est la preuve, on est jamais monté à Paris même si depuis quelques jours on a un pied-à-terre là-bas. Les 15 premières années on a tout fait à la maison, depuis les Hautes-Pyrénées. Désormais, le home-studio s’est énormément développé et avec un ordi, un bon logiciel, un bon micro et une carte-son, on peut faire un album”, nous explique le groupe français, aujourd’hui double disque de platine avec l’excellent Bruxelles

Un succès que les sept artistes n’imaginaient pas à leurs débuts “Au tout début, on fait de la musique sans prétention, on fait quelques concerts puis petit à petit on se développe un peu plus et on comprend qu’on veut vraiment faire ça de notre vie, donc on donne beaucoup de nos personnes et on se rend compte que c’est très dur. Il y a eu des moments de doute et des gens qui nous ont mis des bâtons dans les roues. Mais un jour ça s’est éclairci pour nous, on a pu faire les bonnes rencontres aux bons moments.” relatent-ils, souriants et apaisés.

La tournée des Zéniths

“Avant le grand succès de Bruxelles, on a 12 ans de carrière et on a construit notre groupe pour durer sur le long terme. On a vécu plusieurs années de galères et de dur labeur donc on sait d’où l’on vient, surtout qu’on est resté à Tarbes et on a su garder les pieds sur terre.” rappelle Boulevard des Airs avant de revenir avec joie et nostalgie sur cet album majeur “On était très contents du succès de Bruxelles parce qu’on a vraiment fait cet album seuls, à part le mix et le mastering.” puis la superbe tournée qui a suivi “La tournée des Zéniths était vraiment incroyable parce que jamais on aurait imaginé remplir un Zénith un jour. Au début on voulait pas la faire parce qu’on appréhendait, on avait peur de perdre la proximité avec la public et on a conçu un spectacle qui conservait cette chaleur avec les fans.” conclut le groupe qui a su imposer son style au reste du monde depuis Hautes-Pyrénées.