Musique

Au Tour Vibration, Soprano dévoile le secret de son exceptionnelle longévité

23 septembre 2018 à 11h20 Par Osain Vichi
Crédit photo : Vibration

À l’occasion du Tour Vibration à Orléans, rencontre avec une légende vivante du rap français, Soprano.

La force de la musique

Apogée d’une carrière imposante, Soprano a réalisé une tournée dantesque en 2017 pour son dixième album, où il donnait par moments cinq concerts par semaine. Toujours entouré et soutenu par ses “frères”, comme il aime les appeler, Sopra analyse cette longévité impressionnante “J’aime la musique, tout style de musique et de n’importe quelle époque, et je pense avoir réussi à perdurer parce que je reste moi-même. Pour ne pas m’ennuyer, j’essaie aussi d’évoluer musicalement et de tenter de nouvelles choses.”

Il revient également sur ses débuts et sa synergie avec les Psy 4 de la rime “Comme on est encore très proches avec les Psy4, j’ai pu gérer ma pression et mon stress au début de ma carrière solo. Je sortais un album, puis on en sortait un avec le groupe. Les autres membres du groupe m’ont accompagné, rassuré et conseillé. Ces échanges nous ont permis à tous de nous lancer en solo tout en gardant notre cohésion.” avant de poursuivre “Avant j’étais beaucoup plus anxieux et stressé, je doute toujours aujourd’hui mais quand tu es père de famille et que tu as traversé toutes ces années, tu sais plus facilement ce que tu fais et pourquoi tu le fais. Quand tu es plus jeune, tu te cherches donc tu doutes.”

Depuis, les années sont passées et le rappeur de Marseille est devenu une référence pour le rap français et plus largement pour la musique hexagonale. Un destin que l’artiste résume ainsi “J’étais déjà là à l’époque du Wu Tang ou du Mob Deep, et je me souviens que beaucoup disaient que la musique urbaine n’allait pas durer. Aujourd’hui, le rap possède tous les styles, old school, poétique, politique, familial, dansant, chacun peut s’y retrouver et c’est magnifique.”