Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Covid-19 : un lien entre surpoids et forme sévère du virus ?

08 avril 2020 à 13h55 Par A.L.
Les patients obèses auraient plus de risques de contracter une forme grave du Covid-19.
Crédit photo : Pixabay

Après plusieurs semaines de pandémie, Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, a affirmé ce mardi 7 avril que "les personnes en surpoids important signalent rapidement une détérioration de leur état clinique et en particulier l'apparition de difficultés respiratoires".

Bien qu'il n’existe pas encore d’étude clinique internationale pour prouver statistiquement le phénomène, les médecins venus des quatre coins du monde se sont rendus compte qu’une grande partie des patients admis en réanimation à cause du Covid-19 étaient atteints d’obésité. En effet, en Grande-Bretagne par exemple, sur une série de 196 malades hospitalisés en soins intensifs, 32 % étaient en surpoids et 41 % étaient obèses selon un rapport publié le 20 mars dernier par la Haute Autorité de la Santé Publique (HASP). "Parmi nos 40 patients en réanimation, 95% sont en surpoids ou obèses, avec souvent une hypertension artérielle et un diabète associés" a aussi confirmé Hervé Quintard, anesthésiste réanimateur au centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice au journal Le Monde.

L'obésité, un facteur de risque d'infection sévère

Un fait confirmé par Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, qui a indiqué ce mardi, lors de son point quotidien sur la situation de l'épidémie de Covid-19 en Franceque "l'obésité  d'une part, mais même le surpoids, [peuvent] devenir un facteur de risque d'infection sévère" au coronavirus. "Il y a très souvent un facteur de risque retrouvé dans les infections virales graves. Un lien entre le surpoids et la survenue d'une forme sévère a été démontré dans la grippe, en particulier", a-t-il déclaré, assurant que les autorités sanitaires étaient très attentives "à ce que les personnes en surpoids important signalent rapidement une détérioration de leur état clinique et en particulier l'apparition de difficultés respiratoires"

De son côté, Matthieu Schmidt, médecin réanimateur à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris a récemment confié à France 2 que plus de 70% des patients atteints du coronavirus de son service se trouvaient en surpoids. "Toutes les réanimations françaises constatent cela depuis plusieurs semaines. On a une proportion très importante de patients en surpoids", a en effet expliqué le praticien. Une explication à cela ? Selon Frédéric Altare, chercheur à l’Inserm à Nantes, il faudrait creuser le sujet de la défaillance immunitaire : "On le sait désormais, beaucoup de patients obèses présentent un dysfonctionnement au niveau immunitaire. Mais chez les personnes obèses, il y a comme un état d’alerte constant de l’organisme qui crée une sur-inflammation permanente. Ce serait alors un cercle vicieux : ces patients qui ont déjà des capacités respiratoires affaiblies s’auto-détruisent avec leurs propres lymphocytes. Rien que ce phénomène pourrait justifier les cas plus sévères", a ainsi éclairé le scientifique dans une interview accordée à Sciences et Avenir.