Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Réouverture, couvre-feu repoussé : les commerces neversois attendent le 19 mai avec impatience

14 mai 2021 à 07h30 Par Etienne Escuer
A Nevers, comme partout en France, les commerces non-essentiels pourront rouvrir et le couvre-feu sera décalé à 21h.
Crédit photo : Pixabay - Image d'illustration.

La prochaine étape du déconfinement, le mercredi 19 mai, est attendue avec impatience par les commerçants. Exemple à Nevers.

Le département de la Nièvre avait été parmi les premiers à se voir imposer le couvre-feu en janvier, puis le confinement en mars. Couvre-feu à 18h puis 19h, fermeture des activités jugées non-essentielles : un coup dur pour les commerçants, après une année 2020 déjà compliquée. Alors que le 19 mai marque une étape importante dans le déconfinement, aux Vitrines de Nevers, on dresse un bilan assez mauvais des derniers mois. « Par rapport au confinement de l’automne, il y a eu très peu d’activité dans les commerces », explique Stéphane Ebel, des Vitrines de Nevers. « A l’époque, il y avait les achats de Noël à faire, donc les commerçants avaient malgré tout bien bossé, ce qui n’a pas été le cas cette fois-ci. » Si le click & collect a permis de limiter les pertes dans la restauration, cela n’a pas apporté grand chose ailleurs. « Dans les boutiques d’habillement, par exemple, on était sur environ 15% de chiffre d’affaires pendant ce confinement », poursuit Stéphane Ebel.

Écouter le podcast

De l'impatience mais aussi quelques inquiétudes

Le 19 mai est donc attendu avec impatience par les commerçants, qui pourront tous rouvrir, et qui plus est jusqu’en soirée, car le couvre-feu sera décalé à 21h. « On est tous très heureux de rouvrir enfin », confie Guillaume Vallon, photographe et vice-président des Vitrines de Nevers. « Avec le couvre-feu décalé, on va pouvoir retrouver un semblant de vie normale. On pourra fermer notre magasin à 19h comme on le faisait avant. » Toutes les craintes se sont cependant pas dissipées. Les magasins devront par exemple appliquer une jauge de 8 mètres carrés par client, qui sera revue à la baisse le 9 juin puis disparaitra le 30 juin. Surtout, les clients seront-ils au rendez-vous ? « On ne retrouvera sans doute pas le flux qu’on avait dans nos boutiques il y a deux ans et on se demande si, sans les aides de l’Etat, on va pouvoir maintenir une activité qui ne tournera peut-être qu’à 40% », s’interroge Guillaume Vallon.

Écouter le podcast

Pour tenter d’attirer les clients en centre-ville, les Vitrines de Nevers et la municipalité prévoient de mettre en place des animations ces prochaines semaines, comme des concerts. La tenue de la braderie est également évoquée, tout comme l’extension des terrasses ou la piétonisation ponctuelle de certaines rues.