Angers : 30 personnels hospitaliers suspendus pour non-vaccination covid

La vaccination contre le covid est obligatoire pour les soignants.
La vaccination contre le covid est obligatoire pour les soignants.
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

16 septembre 2021 à 15h23 par Étienne Escuer

Au lendemain de l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les soignants, le CHU d’Angers annonce qu’une trentaine de personnes ont été suspendues.

Depuis ce mercredi 15 septembre, le personnel hospitalier est désormais soumis à l’obligation vaccinale contre le covid. Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé ce jeudi matin qu’environ 3.000 personnes avaient été suspendues au niveau national pour ne pas avoir reçu au moins une injection.

 

A Angers, en Maine-et-Loire, le CHU a révélé que trente membres du personnel étaient concernés par une suspension d’activité et de rémunération. Deux médecins (un praticien hospitalier et un chef de clinique), un interne et un étudiant en font partie, ainsi qu’une quinzaine de soignants. Cela représente moins d’1% des effectifs, puisque 8.000 personnes travaillent pour l’établissement. La direction espère toujours convaincre les récalcitrants et les réintégrer.

 

70 agents restent encore à contrôler et 124 personnes sont en arrêt de travail, ce qui pourrait faire augmenter le nombre de suspensions prochainement. Pour pallier les absences, le CHU a décidé de prolonger des contrats d’été. Au 15 octobre, le personnel devra également recevoir une deuxième dose de vaccin pour continuer à exercer. D’ici là, ceux qui n’ont reçu qu’une dose doivent présenter un test négatif toutes les 72 heures.

I