Des créateurs bourguignons cartonnent sur Instagram !

Des créateurs bourguignons cartonnent sur Instagram
Nicolas Courrège a lancé le doudou Nin-Nin en 2009.
Crédit: Doudou Ninenin

27 octobre 2021 à 6h00 par Alicia Méchin

Pas simple lorsqu’on lance son entreprise de se faire connaitre. Certains ont décidé de tout miser sur les réseaux sociaux. Exemple en Bourgogne, avec le doudou Nin-Nin et les Gugus, qui cartonnent sur Instagram !

Les réseaux sociaux sont en effet devenus une véritable vitrine pour les petites, moyennes ou grandes entreprises, qui n’hésitent plus à communiquer par ces biais. Certaines ont même développé une véritable stratégie de communication.

C’est le cas du doudou Nin-Nin, basé au Creusot. L’entreprise compte dix salariés, dont un community manager, un web master ou encore un webmarketeur. « On prévoit de publier 4 posts par semaine sur Facebook, 3 ou 4 sur Instagram, nous explique Nicolas Courrège, créateur de la marque. On concentre notre communication sur les réseaux sociaux parce que c’est vraiment la cible ».

Fanny et Fabien, eux, ont lancé en 2019 leurs peluches « Gugus », et travaillent en binôme dans leur petit atelier de Vézelay (Yonne). Ils ont décidé de se concentrer principalement sur Instagram, l’outil le plus efficace selon eux. « C’est un beau moyen de mettre en valeur nos produits, avec les photos (…) ça nous permet d’avoir un portofolio », précisent-ils.

 

Faire appel aux influenceuses

 

Sur Facebook ou Instagram, il est possible de payer pour diffuser des encarts publicitaires. Mais beaucoup décident également de faire appel à des influenceurs/ses, des personnes suivies par plusieurs milliers d’internautes, qui offrent une véritable vitrine aux marques.

« On fait appel aux influenceurs parce qu’ils sont capables d’emporter avec eux leur communauté, précise Nicolas Courrège. Si un influenceur présente son produit son Instagram et qu’il donne un petit code promo, ça nous permet de voir si sa prestation a été efficace ».

Les créateurs des Gugus ont décidé, de leurs côtés, de faire appel à des créatrices de contenus spécialisées dans la décoration et le design. « C’est un moyen de diffusion non négligeable quand on est en zone rurale comme nous », souligne Fabien.

Côté budget, il y en a pour toutes les bourses. Si le doudou Nin-Nin avoue consacrer 30 à 40% de son chiffre d’affaire sur la communication via les réseaux sociaux, les Gugus, eux, fonctionnent sous forme de dotation. « On offre des produits, c’est notre politique à nous ».

Fanny et Fabien ont lancé "Les Gugus" en 2019, à Vézelay (Yonne).
Fanny et Fabien ont lancé "Les Gugus" en 2019, à Vézelay (Yonne).
Crédit: Les Gugus

Salon du Made In France

 

Le compte des Gugus sur Instagram compte aujourd’hui plus de 12 000 abonnés. Les commandes se font exclusivement sur la plateforme Etsy, mais la peluche bourguignonne aura bientôt son propre site internet.

Nin-Nin, de son côté, enregistre plus de 21 000 followers sur Instagram. Nicolas Courrège et son équipe iront par ailleurs à la rencontre du public au Salon du Made In France à Paris du 11 au 14 novembre. Les internautes sont d’ailleurs invités à voter pour l’entreprise, pour le grand prix du public.