Lizzo poursuivie en justice : la chanteuse est accusée de harcèlement sexuel par trois anciennes danseuses

3 août 2023 à 8h30 par A. L.

Lizzo poursuivie en justice : la chanteuse est accusée de harcèlement par trois anciennes danseuses
Lizzo poursuivie en justice : la chanteuse est accusée de harcèlement par trois anciennes danseuses
Crédit : Instagram @lizzobeeating

La chanteuse Lizzo est poursuivie par trois de ses anciennes danseuses pour harcèlement sexuel et discrimination, entre autres.

Lizzo en plein scandale ! La chanteuse américaine est poursuivie par trois de ses anciennes danseuses pour des cas de "harcèlement sexuel", de "discrimination" et d’"agression", comme l'ont annoncé plusieurs médias, dont l'AFP. Plusieurs plaintes ont été déposées, a-t-on appris ce mardi 1er août. Les trois supposées victimes, Arianna Davis, Crystal Williams et Noelle Rodriguez, font état de "harcèlement sexuel, religieux et racial, de discriminations relatives au handicap, d’agressions et de séquestration, entre autres choses", a précisé leur cabinet d’avocats dans un communiqué.

Les deux premières femmes ont commencé à se produire pour Lizzo après avoir participé à son émission de téléréalité, Watch Out for the Big Grrrls, en 2021, et ont été ensuite licenciées. La troisième, Noelle, a été embauchée la même année après avoir tourné dans le clip de Rumors. Elle a démissionné en 2023.

 

Forcées à toucher des corps nus

 

Les danseuses disent notamment avoir été contraintes par la chanteuse d'avoir des interactions avec des personnes nues lors d'un spectacle dans le quartier rouge d'Amsterdam. Selon leurs accusations, les trois femmes ont été forcées par Lizzo à toucher à tour de rôle les corps nus des artistes.

Les supposées victimes pointent également du doigt la capitaine de danse de Lizzo, Shirlene Quigley. Cette dernière est accusée de s'être moqué publiquement de leurs physiques, de leurs relations sexuelles ou encore du fait que l'une d'entre elles était vierge. Mais ce n'est pas tout. Les trois plaignantes déplore aussi le climat de travail malsain, avec par exemple des auditions interminables à l'instar d'une répétition de 12 heures pendant laquelle Lizzo pouvait immédiatement renvoyer des danseuses si elle n'était pas satisfaite. L'une des danseuses, Arianna Davis, raconte que lors de cette répétition, elle a sali son pantalon par peur de perdre son travail si elle allait aux toilettes

Contactée NBC News et Variety, ni Lizzo, ni ses équipes, n’ont encore réagi à ces accusations.