Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Affaire Sophie Lionnet : le calvaire de la jeune fille raconté au tribunal

21 mars 2018 à 10h26 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Facebook Sophie Lionnet

Deuxième journée de procès éprouvante pour tous les témoins qui ont entendu la suite de l’accusation. Pensées délirantes, interrogatoires violents et calvaire de la victime ont été relatés pendant plusieurs heures, sous les yeux des parents de Sophie Lionnet, impuissants.

L’émotion était vive hier à Londres à l’occasion de la deuxième journée de procès des meurtriers présumés de Sophie Lionnet. Selon nos confrères de 20 minutes, la jeune fille au pair a vécu un véritable enfer. Ses employeurs lui ont fait vivre un cauchemar, qui a débuté en 2016 par les soupçons de la femme Sabrina Kouider à son égard. Cette dernière pensait que la jeune fille avait eu une liaison avec son ancien compagnon, au point d’aller porter plainte au commissariat en présence de Sophie Lionnet.

Au fil des mois qui ont suivi, les soupçons se sont transformés en accusations qui ont conduit à des interrogatoires, parfois violents. Toujours selon 20 minutes, le mari Ouissem Medouni aurait été jusqu’à pratiquer une technique de torture utilisée par l’armée américaine : le Waterboarding. Concrètement, on vous pose des questions, vous plonge la tête sous l’eau pour vous donner un sentiment de noyade puis vous la relève. L’opération est répétée jusqu’à ce que vous craquiez psychologiquement. C’est ainsi que le couple a obtenu les (faux) aveux qu’il souhaitait, le tout enregistré dans une vidéo diffusée hier aux douze jurés.

Les prévenus ne seront pas interrogés avant la quatrième semaine, mais ils seront entendus à l’inverse des parents de Sophie Lionnet. Leur avocat a confirmé hier qu’ils ne pourront pas témoigner lors du procès des meurtriers présumés de leur fille qui se déroule actuellement à Londres. En effet, ils ne disposent pas de statut de partie civile, car ce dernier n’existe pas au Royaume-Uni.