Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Apnée : un Français détient le nouveau record du monde (vidéo)

16 septembre 2020 à 15h45 Par Iris Mazzacurati
Crédit photo : Capture écran YouTube / Arnaud Jérald

112 m. C’est la profondeur atteinte par l’apnéiste marseillais, Arnaud Jérald, en bi-palmes, synonyme d’un nouveau record du monde.

Mardi 15 septembre. Kalamata, Grèce. 9h30. Après 5 descentes à 111 mètres en un mois, l’apnéiste en eaux profondes, Arnaud Jérald, réalise l’exploit de plonger, en 3 minutes et 24 secondes, à 112 mètres sous le niveau de la mer.

A 24 ans, le jeune athlète était déjà détenteur d’un record en bi-palmes poids constant  – sa spécialité qui consiste à plonger et remonter en battant des deux pieds en alternance et lesté du même nombre de poids le long d'un filin sans le toucher - obtenu en 2019, à la suite d’une course de 108 m. La même année, il s'était fait ravir son titre par le champion russe, Alexey Molchanov, à 110 m.

Une validation d’un record qui lui aura échappé à plusieurs reprises

A plusieurs reprises, la validation de son record va lui échapper :


Le 10 août dernier. Dans la rade de Villefranche dans les Alpes-Maritimes, le Marseillais plonge une première fois à 111 mètres. De retour en surface, il réalise le protocole qui consiste, dans l'ordre, à enlever le pince-nez, faire le signe 'ok' avec la main et dire 'I'm ok'. Ancien dyslexique, il ne commence pas par le retrait du pince-nez. Le record est invalidé.


Quatre jours plus tard, à nouveau 111 mètres. Mais là, durant le protocole, un membre de l'équipe s'approche de lui et le touche. Arnaud Jérald est disqualifié.


Il entend alors parler d'une petite compétition à Kalamata, l'European Cup en septembre. Il s’y rend. Mais lundi 14 septembre, après avoir atteint une nouvelle fois 111 m à l’entraînement, il apprend que le Russe Molchanov vient d’homologuer son propre record du monde en Croatie, à 111 mètres. S’il veut être recordman du monde, Jérald devra descendre jusqu’à 112 mètres.

Exploit qu’il réalise le lendemain, mardi 15 septembre : "Un défi de la sorte ne se concrétise pas du jour au lendemain. Et cette expérience, marquée par les échecs et les remises en question, m’a beaucoup appris sur moi et ma capacité de résilience. Elle m’a incontestablement fait progresser. Le bonheur que je ressens aujourd’hui, je le partage avec les dix personnes de mon équipe qui m’ont accompagné au quotidien, car sans elles, rien de tout cela n’aurait été possible..." a confié le désormais nouveau recordman du monde d’apnée en bi-palme poids constant.