Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Bob Sinclar: cambriolé à Ibiza, il veut qu'on lui rende sa musique !

07 juillet 2017 à 14h10 Par Rédaction

Mauvaise nouvelle ! Cambriolé dans sa demeure d'Ibiza, Bob Sinclar s'est fait volé toutes ses musiques. Le DJ français lance alors un appel désespéré aux cambrioleurs...

L’ordinateur de Bob Sinclar devait certainement contenir de nombreuses musiques, mais aussi de nombreuses exclusivités. Des prochains titres, peut-être, que le DJ français peaufinait tranquillement sous le soleil d’Ibiza, entre deux sessions de set dans l’un des plus grands clubs de l’île, à savoir le Pacha. Mais c’était sans imaginer qu’il allait se faire voler son principal outil de travail. En effet, le site du Daily Mail indique que la maison du DJ français a été cambriolée le lundi 3 juillet dernier. À la suite de cette effraction, Bob Sinclar a pris la parole sur les réseaux sociaux.

Le 4 juillet, il supplie ainsi littéralement ses cambrioleurs de lui restituer son ordinateur : « Message aux deux gars qui ont visité la maison que je loue à Ibiza, hier soir à 22 heures. Vous avez volé mon vieux MacBook Pro avec toute ma musique à l’intérieur. Je n’en ai rien à faire du reste, mais ma musique est tellement importante pour moi. Cela ne vaut rien pour vous et ça n’aura aucune valeur à la revente. S’il vous plaît, envoyez-le à la réception de l’hôtel Pacha. Merci beaucoup. Bob Sinclar » pouvait-on ainsi lire sur la page Facebook du DJ.

Dès le lendemain, le message a ensuite été supprimé par son auteur. On ne sait pas si le DJ a pu récupérer son matériel informatique ou s’il s’est simplement résolu à avoir perdu des heures et des heures de musique. Quoiqu’il en soit, Bob Sinclar s’affiche désormais heureux sur la toile en chevauchant une bouée rose en forme de cygne dans une piscine. En légende, il assure que « Life Goes On », comprenez en français « la vie continue ». Ce n’est pourtant pas la première fois que le DJ est victime d’un cambriolage. En 2011 déjà, son appartement parisien avait été saccagé. Un préjudice à l’époque estimé à plus de 300 000 euros !