Bourges : la fillette torturée a succombé à ses blessures

VIBRATION
Crédit: pixabay

19 janvier 2018 à 4h38 par Diane Thibaudier

Une fillette de six ans est décédée des suites de ses blessures à l'hôpital de Tours. Sa mère et le compagnon de cette dernière risquent la réclusion criminelle à perpétuité. Explications.

Elle avait été hospitalisée dans un état critique à Bourges à la fin du mois de décembre. La petite fille a succombé à ses blessures à l'hôpital de Tours où elle avait été transférée très rapidement selon nos confrères de Ouest France. Agée de six ans, elle souffrait de plusieurs brûlures, morsures et portait de nombreuses traces de coups. Lors de son hospitalisation, plusieurs membres de sa famille avaient été interpellés, notamment la mère de la fillette et son beau-père qui avaient commencé par prendre la fuite. Ils avaient été mis en examen pour actes de torture et de barbarie.


Des faits requalifiés qui entraineront une peine plus lourde


Suite au décès de l'enfant mardi dernier, la jeune maman, âgée seulement de 22 ans, et son compagnon de 24 ans, seront poursuivis pour actes de barbarie ayant entrainé la mort. Et ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. La mère du compagnon et l'une de ses soeurs ont été mises en examen pour non dénonciation de mauvais traitements. L'un des frères du jeune homme est poursuivi pour non assistance à personne en danger. On ne connait pas encore la date de leur procès.