Info locale

Canicule : incendie en pagaille et SDF accueillis à Châteauroux

24 juillet 2019 à 06h21 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : PXhere

En Sarthe, dans le Loiret, en Saône-et-Loire ou encore dans la Vienne, les pompiers n’ont pas chômé ce mardi. En raison des fortes chaleurs, plusieurs incendies se sont déclarés. A Châteauroux, la municipalité a ouvert un gymnase pour accueillir les sans-abris.

Les pompiers ont eu du boulot ce mardi dans la Sarthe. Ils ont été confrontés à plusieurs incendies qui se sont déclarés dans l'après-midi à Sainte-Jamme, Souvigné-sur-Sarthe, Parigné-l'Evêque ou encore Parcé-sur-Sarthe. Le premier gros feu agricole de l'été a été constaté à Saint-Rémy-des-Monts. Il n'a heureusement pas fait de blessé.

Outre la Sarthe, ils sont intervenus dans le Loiret pour combattre un feu de récolte à Varennes-Changy. Plus de la moitié du champ était déjà partie en fumée dans l'après-midi. 46 soldats du feu et 18 véhicules ont été mobilisés pour limiter la progression du feu. De son côté, MétéoFrance a classé le département en risque exceptionnel face à ces feux de végétation et de récoltes. 

En Saône-et-Loire, 37 hommes et 16 engins ont été mobilisés pour maîtriser un incendie dans une exploitation agricole située sur le territoire de la commune de Saint-Vallerin. Un peu plus tard, trois autres départs de feux se sont déclarés, à Saint-Christophe-en-Brionnais, l'Abergement-Sainte-Colombe et Saint-Berain-sous-Sanvignes.

Enfin dans la Vienne, une vingtaine d'hectares est partie en fumée à hauteur de Sommières-du-Clain. La faute à la sécheresse et aux rafales de vent qui ont propagé l'incendie jusqu'à un bois voisin. Les autorités rappellent les bons gestes comme d'éviter de jeter son mégot de cigarette dans la nature.

Des sans-abris aidés à Châteauroux

Toujours à propos de la canicule, le gymnase Suzanne-Lenglen a ouvert ses portes aux SDF mardi soir à Châteauroux. Selon la Nouvelle République, plusieurs bénévoles de la Croix-Rouge étaient sur place pour accueillir les bénéficiaires qui ont pu dormir sur un lit, manger et prendre une douche. La préfecture doit décider dans la journée si elle prolonge le dispositif pour les prochaines nuits.